Les Grottes aux Nids d'Hirondelles : Trésors Naturels de Phuket et de la Baie de Phang Nga

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Thaïlande : Attention si Vous Prenez un Avion depuis Bangkok : Risque de Gros Retard

Thaïlande - Cannabis: mai 2024 : Débats et Délais sur La Législation interdisant le Cannabis en Thaïlande

Thaïlande - Environnment : 12 parcs maritimes fermés à cause du blanchissement des coraux

Thaïlande - Elections Européennes : Toutes les infos à connaître pour voter depuis la Thaïlande

Thaïlande - Calendrier: Mai en Thaïlande, Guides des festivals et des principaux événements

Thaïlande : Taxe touristique, Une solution contre le surtourisme ?

Les Grottes aux Nids d'Hirondelles : Trésors Naturels de Phuket et de la Baie de Phang Nga

Les nids d’hirondelles que l’on trouve dans les grottes non loin de Phuket en Thaïlande sont bien plus qu’une simple délicatesse culinaire ; ils représentent une tradition ancienne et une source de revenus vitale.

Il est fréquent lorsqu’on part en excursion dans la baie de Phang Nga près de Phuket de voir des îlots avec des grottes karstiques. Or nombreuses sont celles qui abritent de petits trésors bien surveillés, les nids de Salanganes.

Les Grottes aux Nids d'Hirondelles de Phuket

Une industrie prospère sous tension

L’un des mets les plus luxueux d’Asie, le Nid d’Hirondelles, est au cœur d’une industrie prospère mais controversée en Thaïlande. Ces nids, fabriqués à partir de la salive des Salanganes, sont prisés pour leurs vertus médicinales et culinaires. Cependant, cette demande croissante a engendré une concurrence féroce, des actes de sabotage et des pressions sur les populations d’oiseaux. On trouve traditionnellement des nids dans les grottes de petites îlots non loin de Phuket, mais également tout le long des côtes Birmanes et Indonésiennes. On en trouve aussi au Vietnam.

Les défis de la récolte des nids d’hirondelles

La récolte des nids d’hirondelles sur ces îlots est une entreprise périlleuse. Les récolteurs, souvent des grimpeurs aguerris, doivent affronter des conditions extrêmes dans les grottes marines sombres et humides. Les parois abruptes et glissantes ajoutent une dimension supplémentaire de dangerosité à cette tâche déjà ardue. De plus, la présence de gardes armés et les risques de pillages font peser une menace constante sur la sécurité des travailleurs. En outre, les incendies délibérés allumés pour chasser les oiseaux peuvent déclencher des catastrophes potentiellement mortelles. Ces risques, combinés aux défis logistiques inhérents à l’accès aux grottes, font de la récolte des nids d’hirondelles un travail exigeant et risqué.

Le prix des nids d’hirondelles

Ces nids de Salanganes sont consommés depuis plus d’un siècle en raison des nombreuses vertus que leur prête la médecine chinoise. La Chine en est le principal importateur. Le prix des nids d’hirondelles reste élevé sur le marché, reflétant la demande persistante pour cette délicate spécialité asiatique. En Chine, une soupe de Nid d’Hirondelles peut atteindre l’équivalent de 70 euros dans les plus grands restaurants, tandis qu’en Thaïlande, elle coûte entre 25 et 30 euros. Cette valeur élevée s’explique principalement par la difficulté d’accès aux grottes et les coûts associés à leur exploitation.

Il y a deux variétés de nids comestibles disponibles. Les nids blancs, composés principalement de mucus, sont considérés comme de très haute qualité, tandis que les nids noirs contiennent un mélange de mucus et de plumes d’hirondelle. La réputation d’un nid est proportionnelle à sa blancheur et à sa transparence.

Un marché en mutation

Face aux défis de la récolte traditionnelle, un marché parallèle de fermes artificielles émerge, offrant des alternatives moins coûteuses et plus durables. En effet, les grottes où se trouvent les nids d’hirondelles appartiennent à l’État. La location de certains îlots non loin de Phuket coûte plus de 10 millions d’euros pour cinq ans. Ces nids sont de véritables trésors générant de nombreuses convoitises. Or, depuis quelques années, les fermes artificielles voient le jour. Elles reproduisent les conditions de l’habitat naturel et détournent les hirondelles de leur habitat traditionnel. Les récoltes sont donc moins dangereuses et surtout plus économiques. Cette nouvelle concurrence fait que plusieurs concessions n’ont pas trouvé preneur en raison de leur coût élevé. Cependant, cette transition vers des pratiques alternatives pose des défis économiques pour les producteurs traditionnels et soulève des questions sur la préservation de l’habitat naturel des hirondelles.

Vers une conservation durable

La récolte des nids d’hirondelles en Thaïlande est une pratique complexe et controversée, mêlant tradition, commerce et conservation. Malgré les défis rencontrés, notamment les risques pour les travailleurs et les pressions sur les populations d’oiseaux, cette industrie prospère continue de jouer un rôle important dans l’économie locale et la culture asiatique. Cependant, il est crucial de trouver un équilibre entre la préservation des espèces et les besoins économiques. Des initiatives de conservation et des pratiques de récolte durables sont essentielles pour assurer la survie à long terme des hirondelles tout en préservant cette tradition culinaire ancienne et précieuse en Asie.

Les animaux en Thaïlande