Thaïlande dépénalisation du cannabis !

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB

Thaïlande dépénalisation du cannabis !

Depuis le 9 juin 2022, la Thaïlande vient de dépénaliser le cannabis. Mais peut-on en consommer librement ? Oui et non, attention aux petits détails et aux confusions qui peuvent avoir de grosses conséquences ! Explications.

Attention : Article mise à jour le 16 juin 2022 à 10h00

Flou Flou, la légalisation du cannabis est accompagné de différentes interprétations ! Les textes de loi ne sont pas tout à fait clair sur certains aspect, ce qui amène à de nombreuses confusions. Nous avons rectifié le post sur certaines parties. Il est plus que certains que des évolutions sur le cadre légal accompagnant la légalisation vont arriver. Nous mettrons à jour au fur et mesure.

thailand-cannabis-thc-cbd

La révolution du cannabis thaï

Le 9 juin 2022 restera une date importante dans l’histoire de la dépénalisation du cannabis en Thaïlande. Depuis cette date, les habitants sont autorisés à consommer librement du cannabis. Derrière ce revirement politique se cache une vision plus pragmatique qu’idéologique. La Thaïlande a compris que le marché du cannabis était une opportunité économique qu’elle ne pouvait pas laisser passer. Le modèle californien n’est sans doute pas étranger. Le changement de politique pour la libéralisation du cannabis lui a rapporté plusieurs milliards de dollars ces dernières années. On comprend qu’après les conséquences de la pandémie, nombreux sont les états qui ont cherché de nouvelles ressources. La Thaïlande a bien compris que sa situation géographique et son climat jouaient en sa faveur. A cela s’ajoute que le cannabis a toujours fait partie de sa pharmacopée traditionnelle. Il n’y avait plus qu’à !

Autre facteur important, en dépénalisation la plante, on annule nombre de procédures judiciaires pour trafic et consommation. Cette décision va donc permettre à des condamnés de voir leur peine réduite considérablement, voire pour certains annulés. Il est annoncé que 4000 détenus seraient donc libérer dans les jours à venir !

Pour fêter ce changement, dès le lendemain de la dépénalisation, les autorités ont donc eu l’initiative de proposer des milliers de plans de cannabis. Le but que chaque foyer thaïlandais est deux pieds à la maison. Pour les obtenir, rien de plus simple, le gouvernement a tout prévu grâce à une simple application à télécharger pour s’enregistrer (Plook Ganja - Food and Drug Administration). On obtient ainsi le droit de cultiver ses petits pieds à la maison !

A noter :

Le 9 juin 2022 signe la dépénalisation du cannabis et kratom (Mitragyna speciosa).

Cannabis THC ou cannabis CBD ?

Si la décision de légalisation est une bonne nouvelle pour beaucoup, il ne faut pas trop croire que la Thaïlande va se transformer en Ganjaland, l’autre pays de Bob ! Non ! Comme souvent, la confusion est de mise quand il s’agit de cannabis. Pour les non-initiés, le cannabis est une seule et unique plante ! Hélas ou heureusement, comme on veut, non ! Cette confusion se fait sentir pour la plupart des législateurs. Beaucoup confondent les deux et n’arrivent pas à saisir la différence entre les deux produits. En Thaïlande, c’est encore le cas (qui de fait permet de consommer les deux indifférement)

Grosso modo, on considère qu’il y a deux grands « cultura » (espèces) de cannabis, le cannabis Indica et le cannabis Sativa. La différence physique entre les deux est peu évidente, mais leurs compositions chimiques ne sont pas du tout identiques. Le cannabis Indica contient un taux de THC élevé. Le THC ou le delta-9-tétrahydrocannabinol est la molécule qui produit des effets psychoactifs, que plus familièrement on nomme la défonce ou le high ! Le cannabis Sativa a un taux élevé de CBD et des traces, en principe, résiduelle de THC. Le cannabis Sativa fait partie de la grande famille du cannabis thérapeutique. Il en existe beaucoup et pour les plus curieux voici un petit lien sympa !

thailand-cannabis-thc-cbd

La Thaïlande et le CBD

La légalisation du cannabis a été strictement encadrée. Si au premier abord, on croit que l’on va pouvoir arriver dans le pays du sourire et se coller un gros spliff, attention… c’est possible … mais à la maison !

En effet, il est bien précisé que l’on peut consommer du cannabis sous certaines conditions :

  • On peut utiliser (fumer, manger, boire, etc.) toute les parties du cannabis. La consommation des tiges, des branches, des feuilles et des racines sont donc autorisées, ainsi que les fleurs.
  • Les produits à base de cannabis, c’est-à-dire les produits finis et concentrés ne doivent pas contenir plus 0,2 % de THC.
  • Les produits contenant du CBD sont autorisés .
  • L’utilisation de cannabis doit être motivé pour raison de santé et surtout pas pour des fins récréatives.
  • Il est interdit de fumer dans les espaces publics.
  • La vente est autorisée aux personnes de plus de 18 ans.

Les coffee Shop

Les coffee shop ont ouvert comme par magie dès le 9 juin à 10h00. Il y a aussi des camion pop-up de cannabis qui se sont installés dans les quartiers les plus touristiques de Bangkok par exemple. La vente est ouvert à tous et à toutes à condition d’avoir plus de 18 ans.

Le choix est vaste… très vaste : Pineaple Express, Blue Dream, Gorrilla Glu, Girl Scout Cookies, etc. Les prix sont assez variés allant de 300 baht le gramme à 700.

thailand-cannabis-thc-cbd

Pour conclure : peut-on fumer des buzz en Thaïlande ?

La réponse est assez simple : oui. Il est possible de fumer du CBD ou de le consommer comme on l’entend, tout comme le THC., mais dans un cadre privé. Les seuls produits qui semblent être concernés par une restriction sont les produits finis ou transformés qui ne doivent pas dépasser le taux de 0,2% de THC.

Deux questions demeurent :

  • le cadre légal concernant la vente de THC et de CBD va-t-il évoluer … il y a actuellement de grosses lacunes qui laissent le champ à de nombreuses interprétations. Les conservateurs sont en train de mettre la pression pour limiter la consommation de THC. Vont-il y arriver ?
  • La question des contrôles. On est en droit de se demander comment la police va pouvoir contrôler la légalité des produits consommés. Toute la difficulté est là : est-ce du CBD ou est-ce du THC ? Comment savoir ?

La réponse est vite arrivée, comme on peut le lire dans le Bangkok post, le sénateur Somchai Sawangkan reconnaissait que les analyses pour connaître les taux de THC étaient très couteuses et demandaient une logistique bien spécifique et qu’elle n’était pas présente sur tout le territoire thaïlandais.

Il est donc important de comprendre que la dépénalisation n’a pas enlevé des prérogatives à la police. Si des policiers ont des soupçons notamment sur le but de la consommation (récréative ou médicale), ils peuvent légalement fouiller et arrêter les personnes. Il faudra ensuite attendre que les labos livrent le résultat des analyses… et ça, ça prend du temps !

thailand-cannabis-thc-cbd

thailand-cannabis-thc-cbd