Les trésors délaissés thaïlandais

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok - sortir : Retour de la foire annuelle de Ploenchit

Thaïlande - Cannabis : Nouvelle réglementation sur la marijuana, des restrictions sur la vente et la consommation

Thailande – environnement : Huit cétacés rares aperçus dans le golfe de Siam

Thaïlande – météo – alerte : De très grosses précipitations en prévision

Cambodge : des milliers d’esclaves détenus par des mafias chinoises

Bangkok - transports : Augmentation du prix des taxis

Bangkok - Art : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Bangkok - ludique : Le retour des pédalos et des canoés au Lumpini Park

Les trésors délaissés thaïlandais

La notion de patrimoine est complexe. Qu’est-ce qui mérite d’être classé ou pas ? La Thaïlande est sensible à cette question. Pourtant, au détour d’une ruelle, d’une place, on découvre parfois quelques trésors délaissés qui interrogent.

thaïlande-patrimoine-délaissé

Il y a parfois, en Thaïlande, des surprises, des découvertes qui vous laissent dubitatives… Nous voulons parler de ces petites merveilles de constructions, de bâtiments qui pour certains datent de plus d’un siècle. Tous témoignent d’une époque. Mais malgré leur capital historique et patrimonial, ils demeurent totalement abandonnés par les autorités ou par leurs propriétaires.

L’exemple de Bangrak

Les exemples de trésors délaissés sont nombreux. Nous avions déjà abordé ce thème en présentant l’ancienne caserne de pompier de Bangrak qui a servi de décor au film de Wong Kar-Wai « In the mood for love ». Mais ce charme suranné des murs et de l’enceinte ne doivent pas faire oublier aux visiteurs, qu’à l’intérieur des familles y vivent dans des conditions plus que modestes… Le bâtiment était magnifique, il devient peu à peu un squat qui meurt.

Style colonial…

L’exemple de cette caserne est typique. Nombre de constructions, qui mériterait un ravalement et une réhabilitation générale, tombent peu à peu en ruine. C’est le cas par exemple, de quelques maisons de style colonial dans le quartier chinois. Les autorités ont affiché sur une pancarte des informations indiquant qu’il s’agit d’un vieux quartier de commerçants, mais l’investissement c’est arrêter là. On prend quand même des photos et l’on se dit : « quel dommage quand même ! »

thaïlande-patrimoine-délaisséthaïlande-patrimoine-délaisséthaïlande-patrimoine-délaissé

… Système D

A côté de ce genre d’abandon, certains ont trouvé des financements via un système D. Ainsi cette magnifique demeure que l’on peut voir au bord du Chao Phraya. Grande maison, de plusieurs centaines de mètres carrés, tout de blanc, de style colonial, elle fait penser à ces grandes maisons familiales que l’on peut voir en Louisiane. Elle devait avoir un magnifique parc qui l’entourait… mais c’était avant, car maintenant on peut assister au bal des voitures à la recherche d’une place pour se garer. Le parc est devenu parking, on se gare partout, sur les plantes bandes, sous le porche, tout cela orchestrée par une sympathique équipe de voituriers ! Mais malgré cela la maison a gardé un charme fou et reste habité.

Nostalgie ou vraies préoccupations

Alors quand on dresse l’inventaire de tout ce capital oublié ou de tout ces trésors délaissés, on peut se demander si peut-être nous ne regardons pas trop ces vieilles pierres, ces vieux bâtiments avec nos yeux d’Européens. Nous sommes culturellement peut-être un peu « muséophiles » en accordant toujours une importance première à la valeur d’ancienneté…

thaïlande-patrimoine-délaisséthaïlande-patrimoine-délaisséthaïlande-patrimoine-délaissé