Nong Khai : le guide - infos et conseils

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Thaïlande - Visa: la dérogation de visa passe de 30 jours à 45 jours

Thaïlande: l’avortement légalisé jusqu’à 20 semaines

Thaïlande: Le cyclone tropical Noru affectera de nombreuses régions de la Thaïlande du 27 au 30 septembre.

Thaïlande : un automobiliste tombe nez à nez avec un crocodile pendant un gros orage - voir la vidéo

Thaïlande - Phuket: Ouverture d’un nouveau parc d’attraction, le Carnival Magic

Bangkok : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Nong Khai : le guide - infos et conseils

Toutes les infos sur Nong Khai et sa région. Un guide sur les activités à faire, les sites à privilégier, les transports, les infos pratiques sur le passage de frontière, etc… Tout savoir en un clin d’œil pour profiter un max de la région.

Nong Khai, la ville à connaître

Nong Khai est surtout connu pour être la ville frontalière située juste face de Vientiane. Si beaucoup ne s’arrêtent qu’à sa gare pour poursuivre leur route vers le Laos, les moins pressés peuvent profiter d’une ville qui mérite vraiment du temps. Que ce soit pour son atmosphère, pour ses paysages, pour ses fabuleux et étranges parcs et pour plein d’autres choses, voilà une ville qui ne peut que surprendre et offrir de beaux moments de voyage.

  • Nom en Thaï : หนองคาย
  • Distance depuis Bangkok :  650 km
  • Fleuve principal : Mékong
  • Population :  49 000 habitants
  • Province : Nong Khai
  • Activités principales : artisanat et agriculture
  • Haute Saison : Novembre – Avril
  • Nombre de jour sur place : 3 jours.
  • Principal intérêt : ville frontalière du Laos. Située juste en face de Vientiane (20 km).

Présentation

Nong Khai est la porte d’entrée vers le Laos. Elle se situe à quelques kilomètres de la capitale, Vientiane. Sa gare ferroviaire voit débarquer quotidiennement, tôt le matin, des hordes de voyageurs voulant gagner le Laos soit pour le visiter soit pour aller faire un nouveau visa pour la Thaïlande. Peu s’y arrêtent et préfèrent expédier leurs affaires et ne veulent s’attarder dans une ville qui au premier abord a peu d’attraits et pourtant.

Une fois que l’on s’écarte de la gare, à pied ou en tuk-tuk (50 bahts par personne pour aller au centre, le marché), on commence à prendre la pleine mesure de la cité. Etalée, elle longe le Mékong de tout son long. Première surprise, une longue promenade surplombant les berges permet de longer Nong Khai et d’observer le voisin laotien. Plusieurs petits bars et restaurants offrent des terrasses qui se remplissent le soir venu. En journée c’est assez calme, mais le soir l’agitation gagne. Les commerçants s’y installent et proposent un peu de tout (alimentations, artisanats, etc.) à la vente. Tous les samedis soirs, des musiciens viennent faire danser un public hétéroclite. L’ambiance est décontractée.

En fait, Nong Khai est plus qu’un gros bourg. Elle abrite une population proche de 50 000 âmes et elle est au cœur d’un des principaux bassins d’emplois de l’Isan. La région n’est pas la plus riche de la Thaïlande économiquement, mais l’une des plus intéressantes culturellement. Il faut dire qu’elle jouit pleinement d’une double influence thaïe et laotienne. Cette particularité se ressent dans la langue Isan.

Nong Khai est aussi une des rares villes thaïlandaises qui possèdent quelques bâtiments d’influence française. En effet, elle est restée sous le joug des français pendant quelques années, avant que la Thaïlande ne la reprenne.

Nong Khai, la ville à connaîtreNong Khai, la ville à connaître

A voir et à faire

Transports