Thaïlande/Myanmar les différents checkpoints

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB

Thaïlande/Myanmar les différents checkpoints

Liste des points de passage entre le Myanmar et la Thaïlande. Les différents checkpoints de la frontière thai-birmane ouverts aux touristes.

Mise au point

Suite au Coup d’Etat de 2021, des communiqués du Ministère des affaires étrangères sur la situation au Myanmar sont régulièrement donnés aux voyageurs. Voici un extrait du dernier en date :

Les frontières terrestres (entrées et sorties) demeurent fermées pour tous les étrangers même disposant de visa. Certains vols commerciaux en provenance et à destination de la Birmanie ont repris depuis le 17 avril 2022. Les étrangers sont uniquement autorisés à entrer sur le territoire birman via l’aéroport international de Rangoun (le transit y est interdit). La délivrance de visas de tourisme demeure suspendue. L’intégralité du territoire birman demeure formellement déconseillée ou déconseillée sauf raison impérative.

Depuis les premières vagues démocratiques au Myanmar dans les années 2000, la politique générale envers le tourisme avait beaucoup évolué. Le nombre de checkpoints pour entrer augmentait chaque année, mais ces passages sont les premiers a être soumis aux turpitudes des politiques nationale et internationales. Le dernier coup d’Etat de 2021 a encore modifié la donne.

myanamar-thailand-checkpoint-border

C’était pas mieux avant !

Auparavant quand on souhaitait se rendre au Myanmar, il y avait peu de solutions pour entrer et sortir : soit par l’aéroport de Yangon, soit celui de Mandalay.

Les checkpoints se trouvant au nord étaient ouverts avec de nombreuses restrictions. Ainsi, une fois la frontière franchie, le touriste était cantonné dans un périmètre restreint de la ville et ne pouvait y rester que 48 heures. Ensuite retour en Thaïlande. Le visa payé 30 dollars apparaissait bien cher pour l’expérience vécue.

Autre élément que tous les voyageurs subissaient la nécessité de changer 300 dollars à l’arrivée dans une monnaie spécialement réservée aux touristes. Les billets ressemblaient à des facsimilés proches de ceux que l’on trouve dans le Monopoly. Il s’agissait sans aucun doute de la seule monnaie au monde réservé aux touristes. La mesure était idéale car seuls les établissements d’état étaient autorisés à recevoir une clientèle étrangère. Les devises étrangères tombaient obligatoirement dans les mains de la junte. Après le pétrole et certaines matières premières, le tourisme était l’un des plus gros financiers du régime.

Entre envie et éthique

Bon nombre de voyageurs était pris par l’envie de découvrir ce pays et en même temps ne souhaitaient pas participer de manière aussi importante à la pérennité du régime en place. Voyager exige aussi une éthique. Du coup, pas plutôt débarqué sur le tarmac, il était nécessaire de faire un petit cadeau au douanier pour ne changer que 100 ou 200 dollars. Depuis le coup d’Etat de 2021, certaines vielles habitudes semblent de retour. Les questions à l’arrivée sont plus nombreuses, la suspicion est de mise, la peur principale étant le journaliste occidental déguisé en simple touriste. La question de la nécessité de visiter un pays sous le joug d’une junte doit se poser.

Les checkpoints avant le coup d’Etat de 2021

Pour entrer au Myanmar, les deux aéroports internationaux de Mandalay et Yangon sont toujours les principales portes, mais il existe d’autres checkpoints.

Checkpoint du sud

A la pointe sud du pays, le passage de Ranong (Thaïlande) et la ville birmane de Kawthoung. Vous trouverez tous les détails (prix de la traversé, les choses à faire ou ne pas faire, les arnaques, les papiers, les prix, les trucs et astuces, les adresses utiles, etc ) dans notre eGuide (voir rubrique eGuide ici).

Les checkpoints du Nord

Première possibilité

Un peu plus au nord, le checkpoint entre Mae Sot et Myawaddy (Myanmar) est également ouvert.

Attention, avant de traverser vous devez connaître obligatoirement différents éléments :

  • Toutes les infos pratiques sont ici

  • les heures de départ des bus,

  • les conditions climatiques qui peuvent bloquer la route pour quelques heures à plusieurs jours.

  • avoir un visa - pour l’obtention voir Quels sont les visas pour entrer au Myanmar ?

Il est vraiment nécessaire de prendre ces informations pour éviter de rester bloquer à la frontière.

Deuxième possibilité

Le passage juste au-dessus de Chang Rai, entre Mae Sai et Tachilek.

Passage possible, mais on est cantonné dans une aire réduite. En effet, la zone est encore fermée au tourisme. D’ici quelques années, elle devrait ouvrir.

Checkpoint du centre

Le checkpoint non loin de Prachuap Khirikhan est ouvert, mais les touristes ne sont pas autorisés à emprunter la route allant jusqu’à Myeik. Les autorités la considèrent trop dangereuse.