Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Kawthoung – Archipel de Mergui

Carte d’identité de Kawthoung :

  • Distance depuis Rangoon : 1286 km
  • Province : Tanintharyi
  • Fleuve principal :  Kraburi River
  • Nombre d’habitants : 50 000
  • Activités principales : Production d’huile de palme, de caoutchouc, noix de cajou, de bétel et de coco. pêche et tourisme dans une moindre mesure.
  • Religion : Bouddhisme
  • Haute Saison : Décembre – Avril
  • Nombre de jour sur place : 1 à 2 jours
  • Principaux intérêts : ville frontalière
  • Comment s’y rendre : bateau

Présentation

Ville la plus au sud du Myanmar, Kawthoung, nommée sous l’occupation britannique Victoria Point, se situe face à la mer d’Andaman et borde la rivière Kraburi, frontière avec la Thaïlande et la ville de Ranong.

Elle est théoriquement la ville où l’on peut accéder aux nombreuses – 800 – îles de l’archipel de Mergui où vivent les fameux gitans des mers (les Moken) que nombre de touristes rêvent de découvrir. L’image est sans doute belle, mais la réalité est tout autre et cette communauté est inaccessible pour les voyageurs autonomes.

Le voyageur arrivant du nord du Myanmar sentira aisément l’influence de la Thaïlande situé à 10 mn à vol d’oiseau. Magasins contenant de nombreux produits made in Thaïlande, bars, musiques, présence de nombreux touristes, etc. En effet, les occidentaux sont nombreux à venir visiter la ville pour une journée ou tout simplement pour faire renouveler leur visa pour la Thaïlande. A cela s’ajoute les allées et venues de quelques bateaux de plongée en provenance de Phuket.

L’ambiance est donc assez décontractée, sans compter le paysage qui n’en est pas moins agréable.

Cependant il n’y a pas grand-chose à faire à Kawthoung. Ville et région frontalières, il est difficile pour un touriste étranger de s’écarter de la ville tant les interdits sont nombreux. C’est regrettable car la ville a un très fort potentiel touristique.


Transports

Bus

Les routes sont assez mal entretenues et les déplacements sont limités. Il est préférable de choisir le bateau ou l’avion pour parcourir des longues distances (Myeik par exemple).

Avion

Il existe un petit aéroport à Kawthoung. Il n’y a que la Myanma Airways qui assure les liaisons avec la capitale.Pas de vol internationaux.

Bateau/ferry

L’essentiel du trafic de marchandises et de passager avec le reste du Myanmar se fait par la mer. Il y a des départs pour Myeik départ tous les jours. Le matin, 6 h de trajet. Prévoir de quoi se couvrir et des bouchons d’oreilles.

Remarque : 
Seules les personnes ayant un visa d’entrée établi dans un consulat ou 
une ambassade peuvent sortir de la région de Kawthoung.
Pour les visas obtenus à la frontière, les voyageurs sont cantonnés à 
un périmètre restreint.

Powered by 12Go Asia system

Se loger

Plusieurs hôtels/guesthouses sont autorisés à accueillir les voyageurs étrangers.

Cependant, à votre arrivée il est fréquent que le réceptionniste demande si vous venez de Thaïlande ou du nord du Myanmar. Question qui paraît au premier abord être une marque d’intérêt mais qui s’avère d’une grande importance pour votre porte monnaie !

En effet, selon votre précédente destination, le prix de la chambre varie. Ainsi, si vous dites que vous débarquez juste de la Thaïlande voisine, une remise de 50 % est accordée directement. A l’inverse, le prix est maximum en arrivant du nord. Vous pouvez donc tenter de vous arranger un tant soit peu avec la vérité si vous arrivez du nord. Une petite erreur d’orientation peut aider pour l’obtention de cette réduction incompréhensible… à vous de voir !

Petit truc : 
Réserver sa chambre à l'avance cela évite les soucis et les mauvaises 
surprises.


Booking.com


A voir ! A faire !

Parc Bayintnaung Statue

Une ballade dans le parc Bayintnaung Statue. On y trouve un point de vue sur la mer Andaman et la frontière thaïlandaise. A l’entrée, quelques vendeurs proposent crêpes sucrées et autres  gourmandises !

Pagode Pyi Taw Aye

La pagode Pyi Taw Aye domine la ville. Là aussi un très beau point de vue dans un édifice où les habitants viennent prier quotidiennement. L’atmosphère y est calme, sereine et le voyageur en partance pour la Thaïlande fera ici une dernière visite et un dernier tour autour d’un stupa. Pour le voyageur qui, au contraire, fait ses premier pas dans l’univers birman, il sera sans aucun doute charmé par l’ambiance et les couleurs de cette première pagode. A voir.

Maliwan Hot Springs

Les sources d’eaux chaudes de Maliwan, 40 km au nord-est de Kawthoung. En vous y rendant vous pourrez profiter du paysage… On se baigne les pieds dans une eau qui peut parfois être très chaude.

 


Manger/Boire … se Sustenter !

Rien de plus facile ici, face au petit parc deux ou trois restaurants/café avec bière à la pression – parfait pour l’apéro ! –  vous propose également des repas traditionnels birmans.

Le soir, à partir de l’embarcadère et le long du bord de mer, quelques vendeurs  de rue font griller du poisson, calamar et viandes diverses. Vendeur de soupe, de glace, etc. vous avez le choix.


Frontières : Myanmar -Thaïlande

Le passage de frontière

Pour aller à Ranong en Thaïlande, vous devez passer au poste de douane sur l’embarcadère. Ensuite prendre une des nombreuses barques qui attendent des passagers. Départ dès 7h00 jusqu’à 16h30 voire 17h00. 30mn de trajet.

Pour les personnes arrivant de Thaïlande, ne pas oublier de passer au poste de douane sur l’embarcadère.

Attention 
Il y a un décalage horaire de 30 mn entre les deux pays. Quand il est 
16h00 à Kawthoung, il est 16h30 à Ranong (Thaïlande).

 Les îles de l’archipel Mergui

Face à la rive partant de Myeik à Kawthoung se trouve l’un des archipels les moins connus d’Asie, les îles Mergui.

Préservé du tourisme et de la pêche intensive par une présence militaire birmane importante et omniprésente, cet archipel de la mer Andaman possède un patrimoine naturel remarquable. Une ethnie y vit depuis plusieurs centaines d’année, les Moken surnommés par beaucoup comme les gitans de la mer en raison de leur nomadisme maritime.

On connaît peu de choses sur leur culture en raison des rares missions ethnographiques qu’il y a eu jusqu’ici. Avec plus de 500 îles (certains avancent le nombre de 800 d’autres encore n’ont pas peur d’annoncer un chiffre supérieur à 1000… tout doit dépendre de ce qu’ils entendent par île), cette aire est encore un des rares lieux où la découverte est de mise. Cependant cette découverte est encore toute limitée. … Lire la suite pour des informations complémentaires…

 Météo

Tagged under

3 Comments

  1. CARREAU Xavier Reply

    Bonjour, je souhaiterai faire un périple en bateau aux îles Mergui mais je trouve les propositions de croisières hors de prix. Comment se procurer votre e guide pour avoir quelques renseignements sur la région?

    1. admin Reply

      Bonjour
      Il est vrai que toutes les expéditions dans les îles Mergui demandent un investissement conséquent. Il n’y a pas actuellement des formules ou des possibilités économes. Il faut attendre encore un peu pour que le tourisme se démocratise un peu dans cette région.
      Pour vous procurer l’eGuide vous pouvez vous rendre sur http://wp.me/s4SsJ0-eguide
      Merci de nous lire
      L’équipe THéo COurant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer