Où sortir à Bangkok ? Khao San Road

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok - sortir : Retour de la foire annuelle de Ploenchit

Thaïlande - Cannabis : Nouvelle réglementation sur la marijuana, des restrictions sur la vente et la consommation

Thailande – environnement : Huit cétacés rares aperçus dans le golfe de Siam

Thaïlande – météo – alerte : De très grosses précipitations en prévision

Cambodge : des milliers d’esclaves détenus par des mafias chinoises

Bangkok - transports : Augmentation du prix des taxis

Bangkok - Art : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Bangkok - ludique : Le retour des pédalos et des canoés au Lumpini Park

Où sortir à Bangkok ? Khao San Road

Khao San Road, le quartier le plus connu de Bangkok. Décrié, encensé, un quartier touristique qui ne laisse pas indifférent.

Où sortir à Bangkok ? Episode 3 : Khao San Road

Il est difficile de présenter un tel quartier sans tomber dans une appréciation « subjective ». Le mieux est de regarder sa genèse pour mieux le saisir.

Khao San Road, c’est quoi ?

C’est au départ tout simplement une rue de 400 mètres de long, dans un quartier proche du Grand Palais, du Wat Pho… du vieux et du noble Bangkok. Cette rue aurait pu rester dans l’anonymat et se développer comme le reste de la ville à son rythme. Mais un homme est en quelque sorte à l’origine du succès et de l’explosion du business, Joe Cummings. Auteur chez Lonely Planet, il signale cette rue dans une des toutes premières éditions du guide à la fin des années 80.

La rue est un bon plan pour les voyageurs “petit budget”, car il y a deux auberges et un restaurant sympathique qui proposent des prix très corrects. Les rues parallèles de Khao San ayant quelques hôtels de passes miteux, les voyageurs les plus téméraires pouvaient encore se trouver une paillasse pour un prix dérisoire… Mais Khao San va profiter également de la désaffection de nombreux voyageurs d’un autre quartier touristique gangrené par la prostitution, la mafia, les flics indélicats et les hôtels vérolés jusqu’au sommier. Très vite le nombre d’hôtels, guesthouses et autres café-net dans Khao San Road vont commencer à se développer (le tourisme pour la Thaïlande explosant à cette période).

2015-Mai-Thomburi-Temple-chinois-Grand-Bouddha-092

Un guide et l’explosion du lieu

Dès le début des années 90, les guides de Lonely Planet et sa pâle copie française vont citer régulièrement Khao San comme le quartier des bonnes affaires. En effet, la mode est au backpacking. On vient à Bangkok car ce n’est pas trop cher, on va à Khao San car c’est pratique.

En effet, dans une même rue on trouve de quoi se loger, se nourrir et se distraire. On vient voir les films en avant premières, les copies circulent, on s’assoit, on tourne le dos à la rue pour voir des films d’action. Quelques boites s’installent, les bars ont toujours plus d’imagination pour attirer le chaland. Ça bouge, c’est festif ! Tout fonctionne bien, on est entre soi comme à la maison !

Les agences de voyage s’installent. Ils concoctent des tours complets pour se rendre plus facilement sur les sites et dans les îles. Peu à peu le backpackers se transforme en bon touriste, même s’il ne veut pas le reconnaître (comme dirait Jean-Sol Partre : le touriste c’est les autres !). Il arrive seul, mais se déplace en groupe.

2015-Mai-Thomburi-Temple-chinois-Grand-Bouddha-101

De la rue à la bulle touristique

Début 2000

La rue ne désemplit pas de du 1er janvier au 31 décembre, 24h/24. Début 2000, Khao San Road est trop petite, elle s’éclate, elle gagne sur les rues parallèles et perpendiculaires. On a beau construire des hôtels et des restaurants, c’est toujours plein. Le temple qui était encore préservé du monde, se voit entouré d’hôtels. La station-service est supprimée. Enfin, on crée des rues semi-piétonnières pour faciliter la circulation. Bref Khao San Road donne naissance au quartier Khao San.

La période 2010 - 2019

Pendant la période de 2010 à 2019, Khao San subit de multiples des mues, mais elles sont moins visibles et demeurent cependant intéressantes. Car si pendant longtemps on a associé le quartier à une bulle touristique, on s’aperçoit que pendant cette période que la jeunesse thaïe se déplace en plus grand nombre le weekend pour profiter des nombreux bars, boites et autres distractions. Cependant, Khao San s’ouvre à nouveau à sa propre population. Le mélange est subtil, mais il s’opère peu à peu !

Où sortir à Bangkok ? Episode 3 : Khao San RoadOù sortir à Bangkok ? Episode 3 : Khao San Road

Les années Covid …

Depuis le mois de mars 2019 et la fermeture des frontières thaïlandaises, Khao San Road a eu une baisse continuelle de son activité. Elle est maintenant totalement arrêter. La rue emblématique s’est transformée en rue fantôme avec tous les commerces fermés. Il faut dire que le quartier était dépendant  des touristes internationaux à 95 %. Le nombre de touriste étant depuis plusieurs mois à 0, les commerces du quartier ont donc fermé temporairement pour les plus chanceux ou définitivement. On ne sait pas exactement le chiffre exact de fermeture définitive.

Si l’on doit trouver un point positif à cet épisode est qu’il a permis aux autorités de faire de nombreux travaux de ré-aménagement qui faciliteront sans aucun doute les futures déambulations des visiteurs.

khao san road bangkok

De nombreux ré-aménagements dans le quartier ont débuté depuis 2019 (pour rappel : la piétonnisation de Khao San Road, le Mahakan Fort Park, le Skypark). Plusieurs projets de relance ont vu le jour. Tous ont en commun de vouloir redonner un nouveau souffle au quartier. L’un des projets les plus emblématiques est la réhabilitation du canal qui passe juste à côté de Khao San Road et qui traverse les districts de Bang Rak, Sathorn et Yannawa. Le premier objectif est de nettoyer cette voie. Le 2ème objectif est d’aménager les berges sur les deux côtés afin de faciliter la circulation piétonnière. Ces travaux devraient s’achever en avril 2021… Tout ceci se fait dans l’espoir que le quartier retrouve son dynamisme passé, mais pour l’instant, il y a surtout des souhaits et rien de véritablement donné.

khao san road bangkok

Khao San Road et le cannabis

Depuis la légalisation du cannabis en juin 2022, nombreux sont les commerçants à proposer à la vente des produits issus du cannabis. La police rappelle régulièrement aux commerçants que la vente de tels produits nécessite une autorisation spéciale. De même la consommation est également restreinte dans l’espace public. Fumer du cannabis est légal uniquement dans les établissements ayant reçu l’autorisation. Toutes personnes prise en train de fumer du cannabis dans un espace public s’expose à des conséquences non négligeable.
Pour ceux et celles qui pensent que tant que la police n’est pas là, ils courent aucun danger, l’histoire rapportée par le Bangkok Post dans son édition du 15 août 2022 nous rappelle que la délation est une arme efficace dans le pays.