Ayutthaya, la pause culturelle

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Thaïlande - Visa: la dérogation de visa passe de 30 jours à 45 jours

Thaïlande: l’avortement légalisé jusqu’à 20 semaines

Thaïlande: Le cyclone tropical Noru affectera de nombreuses régions de la Thaïlande du 27 au 30 septembre.

Thaïlande : un automobiliste tombe nez à nez avec un crocodile pendant un gros orage - voir la vidéo

Thaïlande - Phuket: Ouverture d’un nouveau parc d’attraction, le Carnival Magic

Bangkok : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Ayutthaya, la pause culturelle

Bangkok est une ville qui peut parfois apparaître étouffante, stressante et fatigante. Il est parfois nécessaire de quitter cette mégalopole pour retrouver un peu de calme et de sérénité.

Pour beaucoup de voyageurs, après Bangkok la décision est rapide, direction la mer, les îles. Il y a pourtant d’autres solutions à cette quête de diversité et de tranquillité. L’une d’elles : Ayutthaya, pour une pause culturelle bien appréciable.

Ayutaya-002Ayutaya-083

Une ancienne capitale très proche

Ayutthaya apparaît comme une étape indispensable pour tous voyageurs. En effet, que ce soit pour sa taille à dimension humaine ou son patrimoine, elle est la ville à voir quand on séjourne à Bangkok. Distante seulement de 70 km de la capitale, Ayutthaya est reconnue par l’Unesco comme faisant partie du patrimoine mondial depuis 1991.

Au-delà de ces différents temples, pagodes, de son Bouddha couché ou bien encore de cette fameuse tête de bouddha pris dans une gangue de racines (sujet sur lequel nous reviendrons), demeure une ambiance bien particulière dans cette ville.

Un charme bien particulier

Il est certain qu’au premier abord, on envie d’attribuer les qualités d’Ayutthaya à la richesse de son patrimoine, mais cela serait aller un peu vite. Le charme est bien singulier et se nourrit toujours de petites choses.

Ainsi, dès que l’on sort de la gare, même si les conducteurs peuvent paraître un peu trop insistants, on peut remarquer le style propre des tuk-tuk « ayutthayin ». Leurs couleurs, les ajouts de pièces pour les rendre plus aérodynamiques ( ?) ou du moins plus longilignes, bref le côté tunning à la thaïlandaise interpelle. Même si l’on peut rester circonspect voire admiratif de cette ligne, on note déjà cette envie et cette recherche de singularité sur ce simple moyen de transport.

Vélo, marche à pied, tous les moyens sont bons !

Cependant, même avec leurs aspects bien sympathiques, le voyageur économe ou tout simplement curieux évitera dans un premier temps de les emprunter. En effet, face à la gare, se trouve une petite ruelle. Au bout de celle-ci, un Khlong sur lequel se devine une petite barge qui relie les deux berges. Pour un peu moins de 5 bahts, vous traversez et commencez à comprendre que cette ville est en fait une île. Le Khlong Kue Mueang relie deux rivières, le Chao Phraya à l’ouest et Pa Sak à l’est.

Une vielle capitale dans la nouvelle ville

A partir du débarcadère deux styles architecturaux se toisent, deux périodes se confrontent. La ville moderne avec ses constructions en béton mais aussi avec ses petites maisons en bois et la vieille capitale, celle des temples, des Wat, des vieilles pierres et des touristes. Car des touristes, il y en a. Beaucoup parfois, mais dès le soir venu, le calme revient, les tour-operators vaquent à d’autres occupations que celles de la découverte patrimoniale.

Ayutaya-083

Un patrimoine et du plaisir

Le voyageur lui pourra aller manger au petit marché qui se tient bord de la rivière. Tout en dégustant une bonne bière devant un coucher de soleil, il pourra admirer au loin les temples prenant des couleurs rougeâtres. Pour les plus courageux ou les moins feignants des visiteurs demeure aussi la possibilité de faire une ballade en vélo entre les différents temples et profiter du calme. C’est ici que le charme d’Ayutthaya est sans aucun doute le plus agréable, le soir venu.

Une visite d’une journée ou plus ?

Bien sûr, il est tout à fait possible d’aller visiter en une journée l’ancienne capitale du Siam, l’aller/retour se fait sans problème. Mais dormir une nuit, profiter du soir et d’une journée entière pour découvrir la ville ne semble pas de trop. Dans tous les cas, il y a de multiples façons de découvrir la ville à pied, en vélo, en bateau ou en tuk-tuk. Chacun avec leurs avantages et leurs inconvénients, mais tous vous permettront de percevoir la richesse de cette ville.

Les transports

La balade en bateau

Pour les plus fortunés (entre 1300/1700 bahts aller bateau/retour bus) ou les plus romantiques, on peut se rendre à Ayutthaya en bateau depuis Bangkok.

En Train

Pour aller à Ayutthaya, le moyen le moins cher, le plus agréable et le plus sympathique : le train.

Pas besoin de réserver à l’avance. On prend le billet le jour même 30 minutes avant le départ (attention prendre son passeport).

Les trains depuis Bangkok partent de 04h20 à 22h25. Il y a en moyenne deux départs par heure. Le temps de trajet varie de 1h30 à 1h45. Cependant cette ligne accuse souvent du retard…

En complément