Koh Sichang, le guide

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok - sortir : Retour de la foire annuelle de Ploenchit

Thaïlande - Cannabis : Nouvelle réglementation sur la marijuana, des restrictions sur la vente et la consommation

Thailande – environnement : Huit cétacés rares aperçus dans le golfe de Siam

Thaïlande – météo – alerte : De très grosses précipitations en prévision

Cambodge : des milliers d’esclaves détenus par des mafias chinoises

Bangkok - transports : Augmentation du prix des taxis

Bangkok - Art : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Bangkok - ludique : Le retour des pédalos et des canoés au Lumpini Park

Koh Sichang, le guide

Koh Sichang est peu connue des visiteurs étrangers. On découvre l’île un peu par hasard sur une carte ou par des ouï-dire. Elle est loin des clichés habituels et demeure cependant un lieu à découvrir. Loin du tourisme de masse, il s’agit ici d’un tourisme plus local. Un lieu à part.

  • Nom en Thaï : อำเภอ เกาะสีชัง
  • Distance depuis Bangkok : 130 km
  • Superficie : 17,3 km²
  • Population :  5000
  • Province :  Chomburi
  • Activités principales : tourisme
  • Haute Saison : Mi-novembre – Avril
  • Nombre de jour sur place : 2 jours.
  • Principal intérêt : un break dans un cadre particulier

Présentation

Située à 2 heures en bus de la capitale Thaïlandaise, Koh Sichang est une petite île de 17 km² avec une population de 5000 habitants. C’est une île que l’on peut, au premier abord, qualifiée d’industrielle. Il est vrai, que de par sa situation géographique, elle est en plein cœur d’un réseau maritime très dynamique qui n’a rien à envier à la circulation de la Mer du Nord.

Au cœur d’un trafic maritime

Les bateaux, cargos, chalutiers, péniches se suivent les uns après les autres. Les uns viennent décharger, les autres faire le plein de matières premières et tout ça en pleine mer. Il faut dire que l’endroit est stratégique, d’un côté l’estuaire du Chao Phraya de l’autre le Golfe de Siam.

koh-sichangKoh Sichang, l’île pépère ! (épisode 1)

Une mer et des bateaux géants

A cette frénétique agitation s’ajoute quelques oléoducs et autres constructions s’avançant sur la mer qui participent à cette impression de naviguer au milieu d’un vaste complexe phagocytant l’environnement. Le ferry faisant la liaison entre le port de Sriracha et de Koh Sichang apparaît comme une frêle embarcation à côté de ces géants de l’industrie navale. On se demande alors si Koh Sichang n’est pas une simple extension de cet univers industriel.

koh-sichangkoh-sichang

Laisser le charme agir

Cependant une fois débarqué, cette appréhension s’estompe et le calme serein de l’île opère très rapidement. Les tuk-tuk proposent des prix abordables, les locations de motos se font en quelques secondes, l’île se laisse appréhender avec facilité.

koh-sichangkoh-sichangkoh-sichangkoh-sichang

En sortant du port, on découvre une ville nonchalante, quelques hôtels, épiceries, rien d’agressif, peu de circulation. Koh Sichang impose alors son rythme, un tempo à l’inverse du spectacle se déroulant face à elle. Là-bas des millions de tonnes de marchandises vont et viennent. Ici l’expectative et le farniente semblent être les bases de la charte de bienvenue.

koh-sichang

Un patrimoine à découvrir

Alors évidement l’île n’est en rien l’exemple de l’île carte postale, mais il y a cependant quelques visites et découvertes à faire qui sont parfois très surprenantes. Par exemple, de l’autre côté de l’île, loin de la vue des bateaux, elle offre une plage très sympathique. Mais le gros avantage de Koh Sichang est l’ambiance très décontractée.

Même si l’île subit actuellement une grosse pénurie d’eau, avec une végétation en souffrance, et qu’elle est quelque peu laxiste autour du recyclage des déchets, elle permet de faire un break des plus appréciables.

Peu éloignée de Bangkok, on peut s’y rendre rapidement et passer un week-end dans une ambiance familiale. Koh Sichang est d’ailleurs l’île où prospèrent surtout un tourisme essentiellement local, où les étrangers sont rares et cependant les bienvenues !

A voir et à faire

Transports

Se loger

Booking.com