Koh Sichang et le Phra Chudathut Ratchathan Palace

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB

Koh Sichang et le Phra Chudathut Ratchathan Palace

Koh Sichang peut s’enorgueillir d’être la seule île de Thaïlande à avoir un palais royal sur ses terres, le Phra Chudathut Ratchathan Palace. Petite promenade de ces petites dépendances en tek.

koh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palace

Un palais paradoxal

Le Phra Chudathut Ratchathan Palace fait partie de ces petites surprises, de ces petites curiosités qui agrémentent le voyage d’un petit plus. Le palais royal est en soi un paradoxe. Alors que d’un côté défilent tankers et chalutiers, mastodontes de fer bruyants et polluants, de l’autre le Phra Chudathut Ratchathan Palace témoigne d’une certaine élégance et semble en totale immobilité, en total décalage, accroché à un passé révolu.

koh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palace

Un palais et l’Histoire

Si sur la mer la succession de bateaux ne semble jamais faiblir, le palais est à l’inverse un havre de paix et de repos. On y vient pour se promener, profiter du calme et de la sérénité qui s’en dégage. Ça n’a pas toujours été le cas. En effet, le début de la construction du Phra Chudathut Ratchathan Palace correspond à une période de grande tension. Les travaux ont été initiés à partir de 1889 par le roi Chulalongkorn. L’intention était d’avoir une petite villégiature afin d’échapper aux turpitudes de la capitale. Mais les travaux furent totalement freinés en raison du conflit avec la France en 1892. Les français bloquèrent le Golf de Thaïlande et in fine stoppèrent totalement les travaux.

koh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palace

La valorisation d’un patrimoine oublié

Il a fallu attendre 1978 pour que les choses changent et notamment l’implication de l’université de Chulalongkorn pour lancer une première et sommaire restauration. A cela s’ajoutait une collaboration avec l’Aquatic Ressources Research Institute (il y a encore un aquarium que l’on peut visiter, mais qui n’est que l’ombre de  lui-même).

La seconde phase de restauration débuta en 1990 avec la réfection des 5 principaux bâtiments. En 2002, le palais devint officiellement un lieu ouvert au public. Depuis, chaque année, il reçoit environ 80 000 visiteurs.

koh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palacekoh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palacekoh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palace

Le palais est en fait un ensemble de petits bâtiments en tek répartis dans un parc. Entre, ont été aménagés des fontaines, des mares et des petits lacs – lors de notre visite, en raison de l’absence de précipitation, chose qui ne s’était pas passé depuis 30 ans, l’ensemble était à sec – et des petits chemins en pierre. Au-delà des lieux d’habitation – qui accueillent maintenant un musée et un lieu de restauration – on peut également se rendre sur les hauteurs afin de voir un chedi et un temple.

L’autre attraction est le ponton en tek blanc où se rendent régulièrement les jeunes mariés pour y faire des clichés « so romantic »… et on peut également voir une petite plage, parfaite mais où personne ne se baigne – aucun panneau ne signale l’interdiction ou s’agit-il d’une règle implicite dans un domaine royal ?

koh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palacekoh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palace

Informations pratiques sur le Phra Chudathut Ratchathan Palace :

koh-sichang-phra-chudathut-ratchathan-palace