Le festival Phi Ta Khon, la fête des fantômes

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok: nouveaux camions pour le trie sélectif

Thaïlande: Nouvelle loi sur la ceinture de sécurité à l’avant et à l’arrière à partir du 5 septembre

Thaïlande - Visa: la dérogation de visa passe de 30 jours à 45 jours

Ambassade de France en Thaïlande: Appel à la prudence concernant le consommation de cannabis

Thaïlande: Bien trop gros pour être un varan

Pattaya: énormes inondations dans toute la ville

Le festival Phi Ta Khon, la fête des fantômes

Le festival Phi Ta Khon se déroule chaque année dans le village de Dan Sai situé dans la province de Loei. Ce petit village au nord-est de la Thaïlande se transforme en quelques jours en un lieu festif où des milliers de personnes viennent voir des défilés de fantômes haut en couleurs.

Le Phi Ta Khon festival a longtemps souffert de sa programmation tardive. En effet, les anciens ne donnaient la date du festival que quelques jours à l’avance. Si cela respectait la tradition, très rapidement les villageois se sont rendus compte de l’effet négatif pour le tourisme. Afin, de répondre aux attentes, la date du festival est maintenant fixé au premier week-end après la sixième lune. Ce qui correspond grosso modo à la fin du mois de juin – début du mois de juillet.

La légende

L’histoire originelle du festival remonte à la nuit des temps. Le prince Vessantara (qui est de fait l’ultime naissance de Siddharta Gautama avant qu’il ne devienne bouddha) partit pour une très longue pérégrination. Ses fidèles l’entendirent pendant un temps infini et en arrivèrent à la conclusion que celui-ci ne reviendrait plus. Tous pensaient secrètement que le prince était mort. Mais un jour, le prince Vessantara réapparu. Ses fidèles, heureux de son retour, organisèrent une célébration monumentale. La musique, les cris de joie, l’allégresse populaire étaient si fortes qu’on dit qu’elle réveilla les morts et qu’ils se joignirent à la fête.

Pour commémorer ce retour, chaque année, le festival de Dan Sai fait honneur aux fantômes pour rappeler ce grand moment de joie commune.

Les fantômes

phi-ta-khon-festivalphi-ta-khon-festival

Les fantômes arrivent essentiellement le vendredi pour la grande parade. Hommes et femmes défilent habillés avec des vêtements assemblés de multiples pièces de tissus tels des patchworks ambulants. Ils portent tous des masques ayant comme base les paniers en rotin qui servent à cuire le riz. Le visage des masques (très longs) est sculpté dans des troncs de bananier. À cela s’ajoute quelques accessoires très symboliques tels que phallus en bois plus ou moins gros.

Au défilé des fantômes, s’ajoute également des danseuses qui paradent avec des danses traditionnelles en suivant le rythme éreinté d’une sono hystérique !

Le défilé s’achève au Wat Phon Chai. Les autres Wat de la ville sont aussi très animées tels que le Wat Prathat Song Rak où les fidèles viennent déposer de nombreuses offrandes.

Conseil

Il faut venir très tôt le matin pour profiter du festival. En fin de journée, l’alcool aidant, le festival perd un peu de sa fraicheur et devient une très grosse kermesse.

Se loger

Le nombre d’hôtels est vraiment limité dans le village de Dan Sai. Il est donc nécessaire de réserver longtemps en avance pour espérer profiter pleinement du festival. Si les hôtels sont complets, il faut alors se tourner vers la ville de Loei.

Booking.com