Moto-taxi, infos et conseils

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB

Moto-taxi, infos et conseils

Les moto-taxis font partie du décors de Bangkok. On les trouve à tous les coins des rues et des boulevards de la capitale. Ils drainent à eux seuls des milliers de passagers par jour. Présentation de ces motorbikes du quotidien.

Motosai

Les moto-taxis, prononcer “motosai”, sont reconnaissables de loin. Tous portent une chasuble orange sur laquelle on peut lire le n° d’identification du pilote. Dans le dos est accrochée la carte professionnelle avec le nom, la photo, etc… du chauffeur.

99 % des moto-taxis sont conduits par des hommes.

On trouve des moto-taxis à chaque angle de rue de la capitale thaïlandaise. Ils forment de petits groupes de 4 ou 5 chauffeurs. Ils prennent les clients à tour de rôle.

Le gros atout des chauffeurs est de connaître parfaitement les quartiers dans lesquels ils travaillent. Ce sont de véritables informateurs si l’on cherche une adresse précise. Ils sont bien souvent bien plus précis qu’un GPS et sont au courant de beaucoup de choses sur la vie du quartier.

Le parc des moto-taxis

On trouve un petit peu de tout dans les marques de moto-taxis. La plupart proposent des courses avec des scooteurs Yamaha ou Honda. Il y a peu de véhicules neufs, mais quelque soit la puissance ou la marque, c’est largement suffisant pour les courses à faire. Les motos sont en principe bien entretenues, même si certaines commence à avoir quelques années.

Les trajets

Les courses sont généralement assez courtes. Ils font généralement le lien entre deux stations de bus, de BTS/BRT/MRT ou sont utiliser pour traverser un quartier. On ne prend pas de moto-taxis pour des trajets de plusieurs dizaines de kilomètres. Les trajets sont en moyennes de 2 ou 3 km pas plus.

Pour cette raison, les chauffeurs acceptent de prendre deux passagers à la fois pour des trajets très courts. Le prix de la course est évidemment majoré.

  • Attention aux heures de pointe que ce soit le matin (07h30-09h00) ou le soir (17h00-19h30), les clients sont nombreux et il est parfois nécessaire d’attendre quelques minutes.
  • Lorsqu’il pleut suffisamment fort les moto-taxis s’arrêtent que ce soit pendant une course ou pas.

moto-taxi-bangkok

La sécurité

Le port du casque est depuis quelques années obligatoire pour le pilote et le passager. Il est parfois nécessaire de demander le casque au pilote. Certains peuvent rechigner à en donner un. Dans ce cas là, il faut insister pour en avoir un.

Le casque est souvent un premier prix voire encore moins. Il arrive que certains motorbikes proposent des casques de chantier. Si pour la police, il n’y a pas de problème, pour la sécurité en cas d’accident c’est une autre histoire.

Généralement les casques prêtés ne sont pas très neufs et ont vu un nombre incroyable de têtes… Si la question de l’hygiène peut poser problème, il est alors recommandé d’avoir une casquette sur soi, que l’on peut mettre avant de passer le casque.

Au-delà du casque, il faut bien comprendre que les chauffeurs sont payés à la course. La durée de la course est donc un paramètre important qui fait que généralement les pilotes ont une conduite très énergique procurant de nombreux petits stress. Ainsi aux heures de pointe, le rythme est extrêmement rapide. Le but étant de conduire un maximum de personnes en un minimum de temps.

Cependant, les chauffeurs sont aguerris et sont assez prudents. Ils arrivent que certains chauffeurs n’inspirent pas confiance, il suffit alors de changer. Pas besoin de se justifier, la sécurité doit être prioritaire.

Petit conseil :

Pour le passager, il est vraiment important de faire attention à ses pieds. Les pieds doivent être bien droit sur les cale-pieds, pas en position canard. En effet, lorsque les motos passent entre les voitures, ils peuvent passes très proches… un orteil peut facilement se coincer dans un pare-choc !

Le prix de la course

Généralement, si l’on prend une moto à la station, il y a un panneau indiquant le prix des principales courses. Cependant, il est fortement recommandé de bien être d’accord sur le prix avant la course.

Selon les quartiers ou les emplacements des stations des moto-taxis les prix fluctuent. Par exemple, si vous prenez les motos directement à la sortie de la station BTS Chong Nonsi, les prix seront supérieurs par rapport à la station de moto-taxis située juste à 300 mètres de là. Pour la même course, il y aura une différence de 20 à 30 baht.

L’autre possibilité est de prendre les moto-taxis directement dans la rue. La négociation est ici obligatoire. Mais attention, les distances sont souvent courtes et donc il n’est pas nécessaire de perdre du temps en négociant pour 10 baht.

Enfin pour ceux et celles qui sont mal à l’aise avec la négociation, il existe des applications telles que GrabBike.