Les fermetures de sites de plongée en Thaïlande

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB

Les fermetures de sites de plongée en Thaïlande

Le gouvernement thaïlandais prend régulièrement des arrêtés concernant la fermeture des parcs nationaux afin de préserver les parcs nationaux dont les sites de plongée.

thailand-scuba

Des arrêtés pour espérer

Cela fait plusieurs années que les spécialistes tirent la sonnette d’alarme. De nombreuses associations font part régulièrement de leurs préoccupations concernant une surexploitation et une trop grande fréquentation de certains sites de plongée.

Le Département Thaïlandais de parc Nationaux, de la Faune et de la Conservations des plantes (DNP) prend donc régulièrement la décision de fermer (sur des durées très variables) plusieurs sites dans les parcs nationaux répartis entre le Golfe de Siam et la mer Andaman.

De fait, ces arrêtés sont pris dans l’espoir qu’un renouvellement de la faune et une régénération du milieu marin (coraux) se réalisent avec l’arrêt du tourisme.

Ces mesures accompagnent aussi la volonté du gouvernement de faire reconnaître certaines zones des parcs nationaux comme faisant partie du patrimoine mondiale de l’humanité auprès de l’UNESCO. Pour cela, d’autres mesures doivent encore être décidée… mais qui semblent quelque peu difficiles à mettre en place. Comme le rappelle l’ONG Ocean Conservancy, la Thaïlande fait partie des 5 pays responsable de 60% des déchets plastiques rejetés dans les océans.

Un enjeu national et mondial

Le gouvernement semble prendre cette question environnementale de plus en plus sérieusement et envoie des signaux forts depuis quelques temps. Il faut maintenant espérer que le temps donné à la nature soit suffisant pour qu’un processus de réhabilitation se mette en place. En parallèle, une prise de conscience doit émerger afin que l’ensemble des professionnels du tourisme réfléchissent en un tourisme responsable. Sans  cela l’avenir risque d’être bien terne, malgré les eaux turquoise.

Les sites de plongée concernés par régulièrement par des fermetures :

  • l’île Koh Yung dans le parc national marin de Mu Koh Phi Phi (Krabi).
  • Koh Maphrao, Koh Ngam Yai, Koh Ngam Noi et Koh Kula dans le parc national de Mu Koh Chumphon ;
  • les îles de Koh Taly et de Koh Kuthi dans le parc national de Ya-Mu Khao Laem à Koh Samet ;
  • Koh Ayam, Koh Rung et Koh Buloan, du parc national de Mu Ko Phreta (province de Satun) ;
  • les parcs nationaux de Tarutao (Satun) ;
  • le parc national de Mu Ko Lanta (Krabi) ;
  • Koh Tachai dans le parc national de Mu Ko Similan
  • le parc national marin de Mu Ko Surin dans la province de Phang Nga.

thailand-scuba-diving