Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est!



THeoCOurant

Bael, un fruit et une infusion aux multiples vertus

Peu connu en Europe, le bael est pourtant un fruit très apprécié en Asie. Souvent proposé en boisson, il est connu pour ses nombreuses propriétés. Présentation.

Un arbre,….

L’arbre donnant le bael est connu sous plusieurs noms : bilva, beli, coing du Bengale, Vilvon, etc.On le trouve essentiellement sur le continent asiatique et particulièrement en Inde. Il est considéré là-bas comme un arbre sacré d’où sa présence à côté de nombreux temples. Le bilva est également présent dans tout le bassin indochinois et notamment en Thaïlande.

C’est un arbre résistant qui poussent à des altitudes allant de 250 mètres à 1200 mètres. Il peut donc supporter des températures avec des amplitudes très larges. Il pousse dans certaines plaines en Inde où les températures peuvent monter jusqu’à 50°C et descendre à – 8° C.

C’est un arbre qui a des feuilles caduques et est en fleur d’avril à juillet. Ces fleurs sont par ailleurs très odorantes et sont aussi utilisées pour des décoctions ou des préparations de plats notamment en Thaïlande.

… un fruit

Cet arbre fruitier a une maturation des fruits très longue. Il faut un an pour pouvoir recueillir le fruit. La taille du fruit varie. A l’état sauvage son diamètre va de 5 à 7.5 cm. Dans les exploitations, il peut atteindre 20 cm. On décompte une douzaine de variété notamment en Inde.

On trouve le fruit soit frais, on consomme alors sa pulpe en confiture ou en boisson, soit séché. C’est dans ce conditionnement qu’on le voit le plus souvent sur les étales.

Le procédé pour le sécher traditionnellement est assez simple. On coupe le fruit en lamelles de 3 mm environ et on les fait sécher au soleil. On le consomme alors en infusion. C’est ce conditionnement que l’on trouve le plus en Thaïlande. Pour un ordre de prix en supermarché le kilo de bael est d’environ 185 baht. C’est un fruit très bon marché vu la quantité d’infusion qu’il est possible de faire.

Des bienfaits

On attribue au bael beaucoup de bienfaits. Au-delà des rituels de fertilité auquel il est associé au Népal, le bael entre dans nombre de préparations ayurvédiques. Il est particulièrement recommandé pour les problèmes de transit (diarrhée et constipation). Il est utilisé également pour le traitement des maladies intestinales inflammatoires (chronique ou bactérienne).

Son apport nutritionnel est idéal pour accompagner les régimes détox.

On lui attribue aussi la capacité de faire baisser le cholestérol, … bref les vertus du fruit semble au premier abord très nombreuses. Cependant, selon des études, les feuilles du bilva contiennent une substance nommée aegeline. Cette dernière a des effets secondaires notables notamment sur les reins… A suivre

L’infusion : la recette

Pour faire une infusion du fruit séché, il faut :

  • Se procurer des fruits !
  • Prendre 3 lamelles et les faire dorer 2 à 3 mn au four. On peut utiliser le grille-pain. En faisant chauffer le fruit, cela permet de faire ressortir les sucs et le parfum du fruit.

  • Puis, les plonger dans de l’eau bouillante. 500 ml.
  • Faire bouillir pendant 5 mn.
  • Ajouter une cuillère de miel ou de sucre (non raffiné)
  • Laisser refroidir, une fois froid
  • Servir !

Tagged under

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer