Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Khon Kaen, le Wat Chai Sri, le récit caché

Situé à quelques kilomètres de Khon Kaen, Wat Chai Sri est orné de peintures murales avec un style pictural figuratif aux couleurs vives et avec des scènes très surprenantes dans un lieu de culte…

Wat Chai Sri Khon Kaen

Un temple pour tous ?

Naïvement celui qui arrive dans l’enceinte du temple s’attend à visiter un temple comme il en existe beaucoup en Thaïlande. Cependant, si cette affirmation n’est pas en soi fausse, elle est très vite infirmée pour les visiteuses. Le Wat Chai Sri est interdit aux femmes. Les hommes, peu importe l’âge, sont donc les seuls à pouvoir entrer dans la chapelle. Les femmes doivent se contenter des peintures murales extérieures…

Une raison ou une tentative d’explication serait à mettre en lien avec les différentes illustrations présentent dans l’ensemble du bâtiment. Par puritanisme et paternalisme, les autorités religieuses et morales du Wat interdiraient cette vision au regard de la gent féminine. Scènes jugées trop violentes, trop explicites, trop sexuelles…

Les influences et le récit

On estime que la construction du temple daterait du début du XXème siècle (aux alentours de 1917). C’est une petite structure en brique et en bois qui obéit à une tradition architecturale vietnamienne. La chose est quelque peu surprenante. En effet, le temple se situe en plein cœur de la région de l’Isan très influencée par la culture du Laos.

En fait, les motifs, les bas reliefs rappelle un épisode de la vie antérieure de Bouddha :  Vessantara Jataka. Cette histoire ou cet apadānas est l’un des récits classiques du bouddhisme theravada. De quoi s’agit-il ?

Après que le prince Siddhartha deviennent le Gautama Buddha, il rendit visite à son père. Ne voulant pas reconnaître la sagesse et la noblesse de Gautama, son père et la cours refusèrent de s’incliner afin de l’honorer. Le Bouddha s’éleva dans les airs provoquant la stupeur. Tous ne purent après cela nier sa sagesse et sa grandeur. Alors que tous s’inclinèrent, une fine pluie rouge s’abattit sur eux. Interrogé par ses nouveaux fidèles, le Bouddha révéla que cette pluie était une manifestation qui lui était déjà arrivée dans sa vie antérieure alors qu’il était le prince Vessantara.

Un roi exemplaire : Vessantara

Pour résumer l’histoire du prince ou du roi Vessantara, il faut imaginer un homme bon et surtout généreux. Un roi tellement altruiste qu’il perdit tout. Mais de par ses mérites arriva à tout regagner. C’est un exemple de bonté qui de par ses sacrifices et la puissance de ses mérites a pu conquérir un royaume et le cœur des hommes.

Content for the second column[/column] [column]Content for the third column[/column] [/columns]

Les peintures murales du temple rappellent donc les différentes scènes où Vesantara a dû supporter les horreurs et les humiliations qui lui ont été portée par un personnage diabolique Jujaka. Ce récit était extrêmement populaire dans les royaumes de Siam, Laos et Cambodgien (on trouve ce récit sur de nombreux bas-reliefs à Angkor Wat).

Cependant, en Thaïlande depuis Rama V, cette histoire est moins mise en valeur. Il faut dire que l’altruisme de Vessantara peut faire chanceler un royaume si l’on applique d’une manière orthodoxe sa philosophie de vie.

Wat Chai Sri Khon Kaen

Pour trouver le Wat Chai Sri :

Adresse : Sawathi, Mueang Khon Kaen District, Khon Kaen 40000

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez
Enregistrer