Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Prasat Pueai Noi la présence Khmer à Khon Kaen

.Situé à 80 km de Khon Kaen le site archéologique de Prasat Pueai Noi est un des plus anciens témoignages de la présence Khmer dans la région. Petite visite.

Prasat Pueai Noi la présence Khmer à Khon Kaen

 

Un témoignage Khmer au coeur de l’Isan

Prasat Pueai Noi n’est pas un énorme site archéologique. Il ne faut pas s’attendre à un ensemble de bâtiments dans lesquels le visiteur peut se perdre. Non rien de cela ici. Si le site demeure un formidable témoignage de la présence Khmer dans la région, il n’est, de fait, composé que de 3 bâtiments en briques.

Il s’agit en fait des restes d’une ancienne bibliothèque, d’un centre médical et d’un bâtiment aux fonctions religieuses. Il va de soi que séparer le religieux de l’ensemble du bâtiment est un peu arbitraire. Tout est ici religieux. Il suffit pour cela de regarder les bas-reliefs ainsi que le nombre de petits tabernacles destinés à recevoir une statuette ou à un ex-voto.

La principale caractéristique de l’ensemble demeure dans l’orientation des bâtiments tournés vers l’Est. Le positionnement est donc très symbolique. Les portes principales sont directement ouvertes au soleil levant, laissant ainsi les premiers rayons du soleil illuminées l’enceinte sacrée.

Cependant, Prasat Pueai Noi était aussi le centre administratif de la région autour du XII et XIIIème siécle. Lieu où la puissance khmère affichait pleinement son influence, sa puissance et surtout sa culture. C’était donc le lieu de diffusion d’un savoir (bibliothèque), mais aussi un lieu de partage où les habitants pouvaient venir se faire soigner.

Un site bien conservé

On peut reconnaître que le site de Prasat Pueai Noi est relativement bien conservé. Les bas-relief sont dans leur ensemble encore présents, les pièces les plus fragiles telles que statuettes ont été à l’abri au musée, la végétation a été contenue et n’a pas grignotée le temple comme à Angkor. Enfin cerise sur le gateau, les travaux de restauration n’ont pas été trop nombreux et ont donc laissé le site dans “son jus”.

Tout autour, demeure un grand bassin qui laisse à penser que le site était, auparavant, entièrement ceinturé par l’eau.

Une visite pour les amoureux des vieilles pierres ?

La question peut se poser. Il est vrai que pour se rendre à Prasat Pueai Noi il faut légèrement s’écarter des axes traditionnels. Mais, c’est peut-être là aussi l’intérêt. Peu de visiteurs, cela signifie aussi un accueil très sympathique et des attentions qui sont rares. Même les policiers qui ont leur quartier à moins de 50 mètres du site vous accueillent avec bonhomie (enfin une bonhomie relative, il faut pas pousser !).

Informations pratiques :

La visite n’est pas très longue. Cependant les plus passionés auront de quoi faire en s’attardant sur les scènes présentent dans les bas-reliefs.

Le site se trouve donc sur la route 2297 à environ 80 km de Khon Kaen. La route est bonne et ne présente aucune difficulté particulière.

Une visite à compléter avec le Musée National de Khon Kaen

Le Khon Kaen National Museum est situé un peu à l’extérieur de la ville, dans une petite enceinte de verdure. C’est un très bon complément pour ceux et celles qui souhaitent avoir une vision générale de la culture et de l’histoire de la région.

En effet, sur deux étages, le musée a une approche assez généraliste permettant de saisir de nombreux points caractéristiques. En effet, il présente des éléments archéologiques/historiques de la période préhistorique à la période Dvaravati.A cela s’ajoute des informations ethnologiques sur les us des habitants (notamment avec des reconstitutions).

Des panneaux de signalisations, des brochures en anglais et en thaï sont présentes et sont complétées par des QR code.

L’entrée est payante : 100 baht pour les étrangers (même pour ceux et celles qui travaillent et payent leurs impôts en ThaÏlande – pas de discrimination entre étrangers), 20 baht pour les thaïs.

Le musée est ouvert de 09h00 à 16h00. Fermé le lundi et le mardi.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez
Enregistrer