Makha Pucha en Thaïlande

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok - sortir : Retour de la foire annuelle de Ploenchit

Thaïlande - Cannabis : Nouvelle réglementation sur la marijuana, des restrictions sur la vente et la consommation

Thailande – environnement : Huit cétacés rares aperçus dans le golfe de Siam

Thaïlande – météo – alerte : De très grosses précipitations en prévision

Cambodge : des milliers d’esclaves détenus par des mafias chinoises

Bangkok - transports : Augmentation du prix des taxis

Bangkok - Art : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Bangkok - ludique : Le retour des pédalos et des canoés au Lumpini Park

Makha Pucha en Thaïlande

Makha Pucha est l’une des célébrations bouddhiques les plus importantes en Thaïlande. Présentations et infos essentielles pour ne rien manquer.

thailand-makha-buchathailand-makha-bucha

Histoire originelle

L’histoire originelle veut que les disciples de Bouddha, sans s’être concertés, se regroupèrent spontanément autour de leur maître afin de le remercier du savoir qu’il leur transmettait. C’est à ce moment-là que Bouddha leur enseigna l’Ovat Patimok, qui repose sur trois principes essentiels dans la pensée bouddhiste :

Ne pas faire de Mal, faire le bien et demeurer une âme saine.

Un jour sacré

La journée de Makha Pucha est donc importante pour toute la Thaïlande en tant que fête religieuse, mais aussi fête familiale. Habituellement, le rituel veut que le matin, la famille se rende au temple pour faire des offrandes aux moines. C’est l’inverse de ce qu’il se passe habituellement. Normalement, tous les autres jours de l’année ce sont les moines qui viennent chercher leur pitance chez l’habitant. Pour Makha Pucha, les rôles sont inversés.

L’après-midi est consacrée aux temples, aux donations, aux recueillements et à l’écoute des sermons qui sont essentiellement basés sur la nécessité de faire le bien autour de soi. Comme de nombreuses fêtes religieuses, celle-ci s’accompagne d’obligations (il s’agit de faire Lab Sin). Il y a 5 préceptes essentiels :

  • ne pas tuer,
  • ne pas voler,
  • ne pas tromper son ou sa conjoint-e,
  • ne pas mentir,
  • ne pas boire d’alcool. Il est donc difficile de trouver des magasins vendant de l’alcool lors de cette journée.

Le soir est le moment le plus attendu car c’est le début des processions sous la pleine lune. Ce rituel, le Vien Tien, consiste à faire trois fois le tour du temple en tenant trois bâtons d’encens, des fleurs et une bougie. Le premier tour est en l’honneur de bouddha, le deuxième pour son enseignement et le troisième pour ses disciples.

thailand-makha-bucha

L’illumination des temples

Dès la tombée de la nuit, les temples sont donc pris d’une grande agitation. On y vient en famille, mais aussi entre amis. Les temples sont donc ouverts assez tard, pour que chacun puisse accomplir son devoir. De nombreux stands proposent des fleurs, de l’encens, des bougies mais aussi des petits exvotos. Certains temples, attachent des cordes jusqu’au sommet d’un de leurs stupas afin que les fidèles puissent accrocher des billets de banque (un don qui doit leur apporter chance) ou de suspendre sur ces cordes, des seaux d’eau bénite par les bonzes. Une fois au sommet, ils se déversent sur le stupa, inondant ainsi le temple petit à petit d’une eau purificatrice.

Makha Pucha est un moment familial et amical qui permet de voir les temples éclairés par les bougies des processions, mais surtout de percevoir comment une coutume aussi ancienne se perpétue, malgré une modernité qui pourrait prévaloir sur tout.

Où fêter Makha Pucha ?

Sur Bangkok la plupart des Wat sont ouverts tard le soir pour les célébrations de Makha Pucha. Les Wat sont très nombreux et pour délimiter les temples à visiter,  il est possible de se référer à notre liste (voir en complément).

Pour notre part, il y a certains lieux que nous privilégions afin d’observer les rituels de Makha Pucha :

Dans Bangkok :

Wat Hua Lamphong

Wat Hua Lamphong

Juste à côté de la station MRT Sam Yan, en plein cœur du quartier Silom, le Wat Hua Lamphong c’est un Wat dans lequel on pouvait voir des animaux dans une petite ménagerie. Avec la pandémie, les animaux ont été déplacés. Avec une situation plus stable, peut-être que les animaux reviendront au temple. dans tous les cas, c’est un très bel endroit pour les fêtes religieuses…

Dans la périphérie de Bangkok :

Buddhamonthon

Le centre mondial du Bouddhisme Buddhamonthon.

Il s’agit d’un des centres les plus imposants et où se déroule chaque année un très importante procession. Une statue en bronze du Bouddha de plus de 15 mètres de haut symbolise le cœur de Buddhamonthon. De par sa reconnaissance royale la statue est une des plus vénérées de Thaïlande.

En complément

thailand-makha-bucha