Balade autour de Wat – épisode 16 – Phitchaya

Cette rubrique n’a jamais aussi bien porté son nom, car notre découverte du Wat Phitchaya est un pur hasard de balade…. Et parfois le hasard, comme dite le proverbe fait bien les choses, car voici un lieu à voir, désert de touriste et pourtant pas si éloigné du centre-ville.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le Wat Phitchaya est sur la rive ouest du Chao Phraya, du côté de Thomburi et comme souvent ce quartier réserve quelques surprises. C’est en s’enfonçant un peu dans ce quartier que l’on peut voir de loin un stupa immaculé. Il attire le regard tant sa blancheur tranche avec les couleurs grises des constructions modernes.

Le Wat Phitchaya n’a pourtant pas été toujours aussi visible. On ignore la date exacte de sa construction, mais l’on sait que sous Rama III, ce dernier n’était plus que ruine. En 1861, il fut ordonné la restauration de ce Wat, classé dans l’ordre de priorité des temples comme un temple de deuxième catégorie. Peu importe cet ordre, il dépasse en de nombreux points des temples consacrés et reconnus comme des musts en la matière.

Son architecture est d’influence chinoise. Alors que les temples traditionnels bouddhistes de style thaï accordent une importance particulière à l’Ubosot, celui du Wat Phitchaya est de taille modeste par rapport à l’ensemble. Le plafond et les murs sont également peints avec des motifs de décoration de style chinois (grosses fleurs de couleurs, dragons) et surtout inspirés de la légende chinoise de Samkok. Il est important de s’attarder sur les peintures des volets et des portes qui révèlent toute une mythologie avec des personnages uniques. Les détails, le récit qui est ici compté ne peut que plaire aux férus de légendes et d’allégories subtiles.

Les statues de Bouddha sont également singulières, alors qu’elles sont dans un style qui est ‘d’inspiration Sukhothai’ (la statue est en principe bien droite, angulaire, un nez bien rectiligne et un visage fin), les formes se voient arrondies en raison de l’accumulation de collage de feuilles d’or.

Car le Wat Phitchaya n’est pas un Wat musée, il est un lieu de vie où quotidiennement se tiennent des cérémonies et autres rites sacrés. Au-delà de l’Ubusot qui accueille nombre de pratiquants, à l’arrière un bâtiment plus moderne reçoit les croyants qui peuvent faire leur dévotion juste au pied d’un monumental stupa.

Si une fois en haut de stupa blanc, on peut découvrir une superbe vue sur le quartier, à l’intérieur se trouve une statue de bouddha et deux passages menant à deux autres stupas de taille plus modestes. Dans l’un on découvre à nouveau une statue de bouddha, alors que dans l’autre se trouve les fameuses pierres où sont inscrits les textes sacrés.

C’est un très beau lieu à découvrir. Loin des canons habituels, il offre une ambiance toute particulière où même le non-croyant peut trouver quelques silences et sourires rendant le moment bien agréable.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour se rendre au Wat Phitchaya Yatikaram

Le Wat se trouve sur la soi 1, Talat Somdet Chao Phraya

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.