A voir, le méconnu Kuan An Keng Shrine

L’errance dans les grandes villes est parfois le meilleur moyen pour découvrir quelques petites perles loin des sentiers touristiques. Ainsi en traversant le Chao Phraya et en se promenant dans le vieux quartier Thomburi ont peu découvrir de très beaux temples comme le Kuan An Keng Shrine.

Il s’agit en fait d’un temple chinois du XIXème siècle. L’origine du temple n’est pas explicite. On sait qu’il y avait auparavant un tombeau (Shrine) d’un personnage important de la communauté chinoise à cet emplacement. Le temple aurait été construit par la suite sur cet emplacement. La seule chose qui est certaine est que le temple a subi les affres du temps. Les peintures murales ont ainsi enduré de nombreux dommages et les bas-reliefs et autres sculptures en bois ont été rongés par l’humidité.

Mais si les érosions causées par le temps sont le cauchemar des archéologues et des historiens, ils donnent un cachet au bâtiment qui ne peut que séduire le visiteur. Le temple semble sortir d’un conte ou d’une légende chinoise. La fumée d’encens, les bougies, les peintures murales dans la pure tradition chinoise, la finesse du bois sculpté, la lumière tamisée produisent une atmosphère unique. Si l’on doit voir un temple chinois quand on visite Bangkok, il est inutile d’hésiter, il faut se rendre au Kuan An Keng Shrine. Là on est sûr d’avoir un moment de calme et de sérénité dans un beau lieu sacré.

De Kuan An Keng Shrine on pourra visiter d’autres petits lieux loin de l’agitation et qui méritent vraiment le détour.

Informations

  • Les appareils photos sont interdits
  • Le temple Kuan An Keng Shrine est ouvert tous les jours de 08h00 à 17h00
  • Pour s’y rendre, prendre le petit bateau faisant office de ferry (5 bahts) à l’embarcadère au Tha Rajine (N8).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.