Bangkok, les taxis : infos et conseils

Sans doute l’un des moyens les plus pratiques pour circuler dans Bangkok, les taxis offrent une bonne alternative pour visiter la capitale. Tour d’horizon.

Des taxis et des couleurs

Dès que l’on sort de l’aéroport, on découvre rapidement les flots de taxis. Bangkok est une des capitales qui peut se targuer d’avoir un nombre très conséquent de taxis. On estime à plus de 100 000 le nombre de taxis uniquement dans la capitale. Généralement, il s’agit de voitures automatiques de marques japonaises telles que les Toyota Corolla. A l’inverse de New-York où les taxis sont reconnaissables par leur seule couleur jaune, en Thaïlande on trouve des véhicules bleus, jaunes, roses, verts, blancs et jaunes.

La plupart des chauffeurs louent leur véhicule et proposent leur service pour des journées ayant des amplitudes allant de 10h à 12h de travail. Le nombre de courses dans une journée est relatif et, comme le concèdent plusieurs chauffeurs, varie de 10 à 30. Même si les voitures ont l’air conditionné, les conditions de travail sont éprouvantes tant la circulation est dense et que la concurrence est dure.

Taxis versus tuk-tuk

Au-delà des transports en commun –bus, BTS, BRT et métro – les principaux concurrents des taxis sont les tuk-tuk. Les touristes en raffolent, ils font partie de la carte postale, de la petite expérience que chacun, chacune aime prendre. Pourtant, le taxi présente de nombreux avantages et de fait, est le moyen de transport qui est privilégié par les habitants. Plus sûr, moins éprouvant, moins en contact avec les gaz d’échappement, il présente également l’énorme avantage de ne pas perdre de temps à la négociation. Avec lui, pas de grandes discutions pour le prix, dans chaque taxi, il y a un compteur.

Prix de la course

En effet, le taxi-meter a un tarif donné. Le prix est fixe et ne demande, en principe, aucune transaction entre le client et le chauffeur. La course a comme base un tarif de 35 bahts, entre le premier kilomètre et 10ème km, il faut rajouter 5,50 bahts du km, etc. voir le tableau ci-dessous.

Il arrive que les chauffeurs proposent de prendre la highway (autoroute). Si vous acceptez, vous devez vous acquitter des frais de péage.

De même quand on prend directement le taxi depuis l’aéroport, il est demandé de payer un supplément de 50 bahts.

Conseils pratiques

  • Un taxi est libre quand on voit la lumière rouge placée à l’angle gauche du véhicule
  • Si un chauffeur de taxi fixe un prix avant le début de la course, refusez
  • Demandez toujours de mettre le compteur directement
  • De nombreux taxis attendent près des grands centres touristiques. Ils ont tendance à fixer leur prix. S’éloigner est préférable pour en héler d’autres.
  • Si vous avez des bagages, certains chauffeurs peuvent demander un supplément, refusez.
  • Il arrive que certains chauffeurs acceptent la course, mais ne connaissent pas la route… Il est donc nécessaire de bien s’assurer que ces derniers savent où ils vous mènent.
  • Pensez à noter sur votre mobile ou dans un carnet l’adresse écrite en lettres romanes ou écriture thaïe.
  • Ne pas s’offusquer si beaucoup de taxis refusent de vous conduire à l’adresse donnée. En insistant, on finit par en trouver un.
  • Prévoir toujours d’avoir suffisamment de monnaie, les billets de 1000 bahts sont souvent refusés en raison du manque de change des chauffeurs

 

Enregistrer

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!