Vang Vieng les transports : venir et partir

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok - sortir : Retour de la foire annuelle de Ploenchit

Thaïlande - Cannabis : Nouvelle réglementation sur la marijuana, des restrictions sur la vente et la consommation

Thailande – environnement : Huit cétacés rares aperçus dans le golfe de Siam

Thaïlande – météo – alerte : De très grosses précipitations en prévision

Cambodge : des milliers d’esclaves détenus par des mafias chinoises

Bangkok - transports : Augmentation du prix des taxis

Bangkok - Art : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Bangkok - ludique : Le retour des pédalos et des canoés au Lumpini Park

Vang Vieng les transports : venir et partir

Vang Vieng les transports : toutes les infos pratiques pour se rendre ou pour partir de Vang Vieng à mi-chemin entre Vientiane et Luang Prabang. Une étape légendaire.

Pendant de nombreuses années, les voyageurs se rendant dans le nord du pays ou à Luang Prapang étaient obligé de s’arrêter à Vang Vieng. En effet, la route depuis Vientiane était trop éprouvante en raison de son état. Faire la route d’une traite demandait une certaine endurance. Si la route est maintenant plus correcte, elle n’en demeure pas moins éprouvante. Heureusement depuis décembre 2020, le train arrive à Vang Vieng.

Laos-vang-vieng

Un arrêt qui n’est plus par défaut

De nos jours, Vang Vieng n’est plus une simple halte. Elle a gagné en notoriété grâce à son environnement séduisant.  Évidemment, on ne peut omettre le fait que Vang Vieng a connu aussi son heure d’apogée dans la fin des années 90 et début 2000 pour la facilité qu’il y avait de trouver des substances illicites. Ganja, opium et autres substances sous toutes les formes ont aussi motivé nombre de backpackers à faire un arrêt de plusieurs jours.

Depuis, les choses ont quelque peu changé. Vang Vieng  est maintenant une ville qui l’on visite non plus par nécessité mais par curiosité et envie.

La route

Ça monte un peu, ça tourne pas mal !

Les transports – bus, vans, voitures avec chauffeur - sont donc quotidien. La réfection de la route et la qualité des transports ont permis de réduire le temps du voyage et aussi le danger inhérent à ces routes de montagnes.

Cependant, si la modernité a permis de dompter quelque peu la route, il n’en demeure pas moins que les tournants, montées et descentes demeurent toujours une épreuve pour ceux et celles sensible au mal des transports.

Bon à savoir

Pour les personnes sensibles aux tournants, freinages brusques, déboitement vifs, etc. la route pour se rendre à Vang Vieng n’est pas toujours de tout repos ! Il est préférable de se préparer un minimum : pas de grosse fiesta la veille, se câler l’estomac avec un repas pas trop lourd, choisir une place vers l’avant du bus ! Pour les plus sensibles, prévoir une petite aide médicamenteuse !

En bus

Les gares routières

Vang Vieng dispose de deux terminaux de bus :

  • Au nord du centre-ville, Vang Vieng Bus Station. Distante d’environ 2 km du centre-ville, la gare accueille bus, mini-bus et vans en provenance du nord (Luang prabang). Des tuk-tuk attendent aux abords, les voyageurs. Gare très sommaire avec le strict minimum.
  • Au sud du centre-ville, Vangvieng South Bus Terminal. Elle n’est pas très éloignée du centre. Il est possible de s’y rendre à pied. C’est une gare sommaire avec un équipement minimal. Elle accueille les bus, les minibus et les vans en provenance essentiellement du sud du pays (Vientiane).

Les liaisons avec les villes laotiennes

Vers la Thaïlande

Le train

Depuis décembre 2020, le train arrive à Vang Vieng. Le petit bourg est maintenant relié à la capitale et à Luang Prabang par voie ferré. La ligne à haute vitesse permet donc de parcourir les distances entre les deux grandes villes en une vitesse record et en plus dans de bien meilleures conditions.

Le prix du ticket est aussi très abordable.

La gare ferroviaire de Vang Vieng est située au nord du Terminal de bus à 4 km du centre-ville. Sortie de terre en 2020, la gare est pimpante ! C’est la fierté de la ville et dans les années à venir un lieu central. Pour s’y rendre, il est nécessaire de prendre un tuk-tuk et de négocier !

Les transports à Vang Vieng

La ville s’est étalée le long de la rivière Nam Song. Pour remédier à l’absence de bus public, il est souvent nécessaire de faire appel au Tuk-tuk. Comme toujours, qui dit tuk-tuk dit négociation. Etre ferme pour le prix et en faisant répéter le prix (pas en dollar). Il faut également être précis pour la destination.

Un autre moyen très sympa à utiliser : le vélo. Des guesthouses en louent à la demi-journée ou à la journée. Tout comme de petits scooter. Pratique, cela permet de se promener en dehors du centre et d’aller voir, par exemple, les chutes d’eau de Kaeng Nyui.

Enfin, pour les marcheurs, la ville et les alentours se découvrent facilement à pied.