Theo Courant

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

La découverte du Laos le long du Mékong

Souvent visité dans sa partie la plus au nord, le Laos a pourtant de beaux atouts à faire valoir. Son principal le Mékong qui est une formidable voie de communication pour tout le pays.

La découverte du Laos le long du Mékong

Une situation géographique unique

Enclavé par 5 pays, n’ayant aucun accès à la mer, le Laos apparaît comme un pays où la montagne et les plaines prévalent. Cependant, en y regardant de plus près, le Laos a un bel atout avec le Mékong qui le traverse du Nord au Sud. Ce fleuve majestueux qui prend sa source sur le plateau tibétain donne la possibilité aux voyageurs de découvrir ce pays dans un rythme bien singulier avec des étapes souvent surprenantes.

Un fleuve peu exploité

Quelques compagnies affrètent des bateaux pour faire des croisières de 2 jours ou plus. Les visites sont rapides, le voyage se fait essentiellement de nuit. L’avantage, ici, c’est que tout est compris : repas, couchage sur le bateau, visites. Il suffit de se laisser porter. Il n’y a pas à avoir la crainte d’un mal de mer car les parties navigables du fleuve sont calmes. Le Mékong berce tranquillement les hôtes.
Ce genre de croisières demande un investissement en argent mais aussi la nécessité de s’adapter à un groupe. Pour les voyageurs souhaitant plus d’indépendance avec un rythme qui leur est propre, il est nécessaire de sauter de bateaux en bateaux, étapes après étapes. L’expérience est possible mais demande du temps… beaucoup de temps !

La découverte du Laos le long du Mékong

Des points d’intérêt majeurs

Généralement, il y a 7 villes étapes sur cette route fluviale. Elles ne sont en soi pas des arrêts obligatoires, mais chacune d’elle symbolise un bout de Laos, un bout de patrimoine de ce pays riche par sa diversité ethnique, par son paysage, par sa confrontation entre tradition et modernité.

Commençons par le Nord (rien n’empêche de commencer par le sud, mais le fleuve a un courant et il est plus facile de le descendre que de la remonter…)

  • Houayxay, le départ. Situé dans le célèbre Triangle d’Or, c’est le début d’un voyage et de la découverte des rives du Mékong : forêts primaires, buffles, pêcheurs, petits villages et grands sourires.
  • Pak Beng. Au fur et mesure que le Laos a ouvert ses frontières, certaines villes ont assisté à l’arrivée massive de touristes. C’est le cas de Pak Beng. Le village a beaucoup changé, mais ses environs peu en raison de la difficulté d’accès par voie terrestre. La forêt est dense, luxuriante et demande une certaine volonté pour qui veut la pénétrer. Pak Beng a longtemps été le village-étape entre la frontière Thaïlandaise et Luang Prabang. Ce n’est pas l’arrêt le plus intéressant, mais demeure une fenêtre ouverte sur tout le potentiel du Laos.
  • Luang Prabang. Ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco, Luang Prabang est à découvrir et mérite un arrêt de quelques jours. Seul inconvénient et non des moindres, la ville est victime de son succès et le nombre de touristes est très conséquent.
  • Vientiane, la capitale. La ville la plus moderne du Laos. On aime ou on déteste. Le sentiment est assez ambivalent pour beaucoup. Mais de capitale, elle en a surtout la qualification administrative, car si on la compare aux autres grandes capitale de la région, elle fait plus gros bourg que mégalopole ! Pour tout savoir sur la capitale laotienne : transport, hôtels, quoi faire ou quoi voir c’est ici.

Les régions du sud et les moins visitées

  • La grande région de Khammouane, une des régions des plus charmantes du laos. On y trouve des petites villes qui ont encore de nombreuses traces architecturales de leur passé colonial. On commence ici à vraiment s’éloigner des grands tours touristiques. L’ambiance est donc différente, plus chaleureuse comme c’est le cas à Thakhek. C’est une petite bourgade laotienne où le temps semble s’être arrêter. Un des arrêts du fameux Loop, c’est une belle étape sur les chemins de la découverte du Laos. Toutes les informations pour optimiser son séjour c’est ici.
  • Savannakhet, ville avec un passé glorieux, riche de vestiges Khmères. Savannakhet nous rappelle que le Cambodge n’est pas si loin et que les frontières d’aujourd’hui n’ont vraiment rien à voir avec celles d’il y a 1000 ans.
  • Enfin Champassak. A l’ouest de la Thaïlande et au Nord, à quelques kilomètres, le Cambodge. Champassak mérite un arrêt de plusieurs jours notamment pour se rendre aux grandes chutes d’eau des Phapheng ou aux Quatre Milles Îles. La ville a un certain intérêt avec son style colonial et ses marchés regroupant l’artisanat des différentes ethnies présentes dans la région.

De là, il est possible poursuivre la traversé sur le Mékong vers le Cambodge en empruntant le passage entre Nang Nok Khian et Pra Preng Krian.

La découverte du Laos le long du MékongEnregistrer

Tagged under

4 Comments

      1. Jacques Coucke Reply

        Bonjour, de tres belle photos, pour un magnifique pays a decouvrir a naturel. Je connais bien le sud pour y avoir une GH , Nakorn Cafe Guest House River View.
        Situee a Champassak au bord du Mekong. Rien de tel de se lever en meme temps que le soleil pour toucher le coeur du Laos et de son secret.

        En venant a Champassak, vous aurez ce que veux luxe calme et volupte. A Bientot!

        1. TT COURANT Reply

          Bonjour Jacques
          Merci pour votre commentaire et nous laissons le lien pour votre guesthouse afin que les amoureux des beaux espaces trouvent un hôte qui saura les accueillir avec un savant savoir-faire franco-thaï !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer