Thaïlande, sur la route de tous les dangers

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB

Thaïlande, sur la route de tous les dangers

Les années se suivent et se ressemblent. En effet, chaque année la Thaïlande se distingue par le nombre impressionnant de morts sur la route.

Des fêtes et des morts

Si Songkran est l’une des fêtes thaïlandaise les plus populaires, c’est aussi une période souvent endeuillée par de nombreux accidents de la route. Ainsi en 2018, un chiffre est resté dans les mémoires : 191. Il s’agit tout simplement du nombre de personnes tuées sur la route lors des 4 premiers jours de la fête. A cela s’ajoute 1808 blessés. A titre de comparaison l’an dernier pour la période totale de Songkran, en 7 jours, il y a avait eu 322 morts et 3225 blessés.

Thaïlande, sur la route de tous les dangers

Ces chiffres attestent d’une triste réalité thaïlandaise. En effet, la Thaïlande est le 3ème pays au monde avec le plus de morts sur la route. Seuls l’Érythrée et la Libye sont devant la Thaïlande… mais ils sont loin d’être des pays avec un afflux touristique important.

Pour comprendre le massacre, il suffit de comparer le nombre de décès en France qui était en 2014 de 3388 personnes et le pathétique chiffre de la Thaïlande avec de plus 16 000 morts pour la même période. Il faut savoir que la population totale de la France et de la Thaïlande sont très proches. Ci-dessous, nous avons réalisé une synthèse de 3 pays - France, Thaïlande, Brésil – ces données sont issues d’une étude menée par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Comparaison des accidents mortels entre 3 pays

THAÏLANDEFRANCEBRÉSIL
Nombre de décès pour 100 000 habitants38,16,422,5
En voiture13.3%56.7%22.5%
En Moto73.5%23.9%24.8%
En vélo3%3.7%4.2%
Piéton7.8%12.2%23.4%
Autres2.5%3.625.2%

On comprend après lecture que les principales victimes en Thaïlande sont avant tout des motocyclistes. Il est vrai que malgré l’obligation du port du casque, peu de personnes le mettent. A cela s’ajoute les comportements à risques tels que l’alcool ou la drogue au volant, le non-port de la ceinture de sécurité, l’usage du téléphone mobile et surtout la vitesse.

Les autorités semblent de temps en temps décidées à faire respecter les règles de bases de la sécurité routière, mais leurs motivations s’estompent très rapidement. Aucune campagne de prévention importante n’est d’ailleurs mise en place depuis des années. Les chiffres chaque année sont toujours aussi élevés et semblent ne choquer personne…

Conduire en Thaïlande

On l’aura compris, conduire en Thaïlande est dangereux et demande une attention particulière. Le grand conseil est évidement de porter un casque lorsqu’on loue une moto ou un scooter. Et surtout d’être vigilent que ce soit en tant que conducteur, passager ou tout simplement piéton. Ce n’est pas parce qu’il y a un passage piéton, qu’il y a un feu de circulation vous donnant la priorité que l’on a la priorité. Le plus gros gagne, le plus petit se pousse…

Pour mieux saisir cette question de la sécurité routière d’un point de vue mondial, on peut suivre ce lien, très bien fait, qui est une carte interactive sur le nombre de décès, les causes, etc. : voir ici.