Quel pays frontalier pour refaire son visa thaïlandais ?

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok - sortir : Retour de la foire annuelle de Ploenchit

Thaïlande - Cannabis : Nouvelle réglementation sur la marijuana, des restrictions sur la vente et la consommation

Thailande – environnement : Huit cétacés rares aperçus dans le golfe de Siam

Thaïlande – météo – alerte : De très grosses précipitations en prévision

Cambodge : des milliers d’esclaves détenus par des mafias chinoises

Bangkok - transports : Augmentation du prix des taxis

Bangkok - Art : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Bangkok - ludique : Le retour des pédalos et des canoés au Lumpini Park

Quel pays frontalier pour refaire son visa thaïlandais ?

C’est une question qui revient régulièrement pour ceux et celles qui veulent rester plus de 30 jours sur le sol thaïlandais. Où faire un nouveau visa ? Quel pays choisir ? Quelques pistes…

La plupart des voyageurs arrivant en Thaïlande profitent d’une autorisation de séjour de 30 jours, renouvelable une fois. Mais que faire au-delà de l’autorisation de 30 jours ?

Il y a deux possibilités :

  • prtir pour un nouvelle destination ou pour revenir au pays ou
  • obtenir un nouveau visa. Pour cela il faut se rendre dans un des pays voisins qui délivrent plusieurs types de visa.

Survient alors la question subsidiaire : est-il préférable d’aller au Laos, au Myanmar, au Cambodge ou en Malaisie ?

Le-visa-touriste-pour-aller-au-Cambodge

Petit rappel sur les visas

La dérogation de visa ou le visa run :

il s’agit des fameux 30 jours que l’on obtient en passant la frontière thaïlandaise. Il concerne les pays de la Communauté Européenne et les États ayant conclus un accord avec la Thaïlande. Ce genre de visa est de plus en plus surveillé en raison des abus. Les militaires tolèrent quelques passages, mais attention c’est au bon vouloir de l’officier à la frontière. Si un grand nombre de visa run (simple tampon) sont présents sur votre passeport, il y a un risque de refus d’entrée dans le pays.

Le visa touristique simple entrée :

Le visa = 30 jours +30 jours + une prorogation à faire auprès des services de l’immigration de 30 jours = 90 jours au total. Environ 1500 bahts +1900 bahts pour prorogation.

Le visa touristique double entrées :

1er étape : Le visa = 30 jours +30 jours + une prorogation à faire auprès des services de l’immigration de 30 jours = 90 jours.

2ème étape : obligation de sortir du territoire.

3ème étape : validation à nouveau de 30 jours +30 jours + une prorogation à faire auprès des services de l’immigration de 30 jours = 90 jours. Un total donc de 180 jours pour environ 2000 baths + 1900 bahts pour chaque prorogation.

Ce type de visa a laissé place au visa METV

Le visa touristique à multiples entrées METV

Ce visa offre la possibilité de rester 6 mois dans le pays. On ne peut l’obtenir que dans son pays de résidence auprès de l’ambassade ou du consulat thaïlandais. Il faut s’y prendre à l’avance. L’idéal est de regarder le site officiel de l’ambassade pour pouvoir prendre connaissances des pièces à fournir et le rendez-vous pour récupérer son passeport.

Il coûte 150 euros.

Le visa est d’une durée de 6 mois. Dans les faits, il est obligatoire de sortir à deux reprises du territoire thaïlandais. Cela signifie par exemple que pour une personne qui arrive le 1 mars : elle a le droit de reste en Thaïlande jusqu’au 30 avril. Ensuite elle doit obligatoirement sortir.

Lors de la nouvelle entrée sur le territoire, elle a  droit à 60 jours, puis sortie obligatoire. Nouvelle entrée sur le territoire, la personne a encore droit à 60 jours. Une fois les 3 x 60 jours passés, le visa est terminé. Il faut attendre plusieurs mois pour faire une nouvelle demande de METV. Attention le visa a une durée limité également.

Le visa ED ou visa étudiant :

Nécessité de s’inscrire auprès d’une école. Visa de 6 mois, avec un passage à l’immigration tous les 2 mois.

Le visa affaire, le visa retraite, etc.

Pour plus de détails pour l’obtention contacter les services de l’immigration.

Où faire son visa ? Quel pays ?

Son pays de résidence

Il est obligatoire pour le METV.

Laos

Sans doute le pays le plus pratique : bien desservi et surtout une ambassade à Vientiane rodée à l’exercice. Des agences de tourisme propose des formules combos regroupant : bus + hôtel+ visa (environ 5500 bahts de Bangkok, environ 8500 bahts de Pattaya).

L’inconvénient : le coût du visa d’entrée (30 USD).

Notre conseil :
Vientiane n’est pas la capitale la plus dynamique,mais l’ambassade de
Thaïlande est vraiment la plus “cool” 😃

Malaisie

Le grand avantage du pays, son visa d’entrée qui est gratuit. L’autre est que le pays est bien desservi notamment par le train. Le pays possède également plusieurs postes frontières et consulats. Cela multiplie les opportunités et les circuits possibles.

Notre conseil :
Autant se faire plaisir et se rendre à Penang. Il y a un service consulaire, très efficace sur l’ile.

Myanmar

Le Myanmar donne surtout la possibilité de faire directement des visas run à 3 postes frontières. L’ambassade de Thaïlande se trouve à Yangon. Il existe des vols pas trop chers reliant la Thaïlande à Yangon.

L’inconvénient : le coût du visa d’entrée (30 USD).

Notre conseil :
C’est le pays idéal pour faire faire un visa Non-B (visa de travail).

Cambodge

Proche géographiquement, le Cambodge ne dispose que d’une seule ambassade de Thaïlande à Phnom Penh. Il n’y a pas de consulat. Mais de nombreuses agences peuvent se charger des démarches administratives, pendant que le voyageur profite des plages et autres distractions qu’offre le pays.

L’inconvénient : le coût du visa d’entrée (30 USD).

Cependant, l’ambassade de Thaïlande au Cambodge est l’une des plus strictes. Ce 'est pas parce qu’elle accepte de prendre le passeport et que l’on pait qu’il y a obligatoirement un visa au bout ! Nombreux et nombreuses sont ceux et celles qui ont payé pour rien et attendu pour rien.

Notre conseil :

Il faut aller au Cambodge si l’on est vraiment dans les clous. Les services d’immigration sont pointilleux.