Theo Courant

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Huayxay – Chiang Khong : le passage de frontière

Huayxay et Chiang Khong sont les portes d’entrée ou de sortie du Laos et de la Thaïlande. Toutes les infos pratiques pour un passage de frontière sans encombre.

Chiang Khong

Chiang Khong est une petite ville thaïlandaise de 5 000 âmes. On s’y rend essentiellement pour deux raisons : sa proximité avec le triangle d’Or et surtout pour se rendre au Laos. En effet, Chiang Khong se situe juste en face de la ville laotienne de Huayxay. Les deux villes sont séparées par le Mékong.

Chiang Khong est donc avant tout une ville étape où l’on reste maximum deux nuits. A tord ou à raison, dans tous les cas, pour ceux et celles qui peuvent prendre le temps, une balade en scooter demeure une expérience à faire. La campagne est foisonnante, les verts sont multiples, le paysage invite à la balade et à la découverte…

Tout savoir sur Chiang Khong voir notre Guide

Huayxay

Huayxay est une ville carrefour : à l’Ouest la Thaïlande, au Nord la Chine avec laquelle elle est reliée par la route. La ville n’est pas grande mais on n’y compte plus de 30 000 habitants. Malgré son aéroport, nombreux sont les voyageurs à passer par Huayxay pour prendre le bateau et rejoindre Luang Prabang (capitale culturelle du Laos). Peu de voyageurs y restent plus de deux nuits. Pourtant comme sa voisine thaïlandaise, Huayxay mériterait un peu de temps pour découvrir un paysage des plus luxuriants, sans oublier les habitants et leurs sens de l’accueil.

Friendship Bridge IV – le Pont de l’amitié IV

Depuis la fin 2013, un nouveau Pont de l’amitié a été construit entre les deux rives. Fini, la petite barque qui permettait de franchir le Mékong, frontière naturelle au débit parfois capricieux. La petite traversée qui donnait un petit quelque chose à ce passage de frontière est maintenant sans charme mais bien plus pratique (surtout pour le transport de marchandises).

Le pont de l’Amitié en quelques chiffres :
  • il se trouve à 13km de Chiang Khong et à 14 km de Huayxay.
  • Des postes frontières au pont : 4 km de chaque côté
  • Pour se rendre aux postes frontières depuis/vers Chiang Khong : Tuk-tuk compter 50 baht par personne. Depuis/vers Huayxay : tarif similaire pour un songthaew.
  • Entre les deux postes frontières, la traversée se fait en navette payante : 20 baht. Il y a des navettes régulièrement.

Le passage de frontière

Que ce soit pour le Laos ou la Thaïlande : on peut faire son visa à l’arrivée – pour le e-visa voir plus bas.

Les indispensables à avoir :
  • un passeport valable plus de 6 mois après son arrivée,
  • une photo d’identité,
  • de l’argent liquide pour le paiement du visa : baht acceptés au Laos. Présence d’un ATM des deux côtés de la frontière.
A savoir : Il est possible dès le passage de frontière de trouver des minibus pour d'autres villes que les villes frontalières comme Chiang Mai ou Luang Prabang.
Huayxay Chiang Khong Border Laos Thai
Les indispensable à savoir :
  • la frontière est ouverte de 06h00 à 22h00. Tous les jours.
  • le prix du visa varie selon la nationalité entre 20 et 45 USD.
  • le visa pour le Laos est d’une durée de 30 jours
  • l’exemption de visa pour la Thaïlande est de 30 jours
  • Pour la prorogation : nécessité de s’informer des spécificités des démarches administratives propres à chacun des pays.
  • l’obtention d’un visa ou de dérogation est dépendant également du bon vouloir de l’agent de l’immigration – attention aux multiples aller-retour.
A savoir : il est nécessaire de donner une adresse de logement (hôtel, guesthouses, Resort) lors du passage de frontière. Il est donc préférable d'y penser au préalable afin de ne pas perdre de temps. 

Powered by 12Go Asia system

… le e-visa alors ?

Hé oui ! et le e-visa alors ! Si du côté Thaïlandais la question ne se pose pas encore, du côté laotien c’est l’innovation que l’on fait miroiter depuis plusieurs mois. Alors cette Arlésienne, elle est là ou pas ? Pour l’instant, ce passage de frontière ne semble pas être concerné par cette volonté affichée d’obliger tous les visiteurs de se munir d’un e-visa pour pouvoir entrer dans le domaine. Il semblerait que les problèmes techniques mais surtout le temps d’obtention soient 2 des principaux freins à ce vent de “modernité” !

Dans tous les cas, si jamais le e-visa devient obligatoire (nous le dirons/écrirons très rapidement) pour de nombreux postes frontières, il est préférable de se rendre directement sur le site de l’immigration laotienne. En effet, au-delà du fait que l’on s’adresse directement au service concerné, les prix pratiqués sont sans commission (ce qui n’est pas du tout le cas de nombreux sites de e-visa en ligne). Pour ce faire, il suffit d’aller sur le site officiel qui est ici !

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer