Bangkok, les salles de gym en plein air

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Bangkok - sortir : Retour de la foire annuelle de Ploenchit

Thaïlande - Cannabis : Nouvelle réglementation sur la marijuana, des restrictions sur la vente et la consommation

Thailande – environnement : Huit cétacés rares aperçus dans le golfe de Siam

Thaïlande – météo – alerte : De très grosses précipitations en prévision

Cambodge : des milliers d’esclaves détenus par des mafias chinoises

Bangkok - transports : Augmentation du prix des taxis

Bangkok - Art : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Bangkok - ludique : Le retour des pédalos et des canoés au Lumpini Park

Bangkok, les salles de gym en plein air

A Bangkok, que ce soit les parcs, les cimetières, les espaces verts, les petites places, il est fréquent de trouver des espaces dédiés à la musculation.

Quel curieux paradoxe de parler de « salles » de gym et de l’associer « à plein air » et pourtant, Bangkok regorge de multiples lieux où l’on peut pratiquer cette bizarrerie sémantique.

Bangkok, les salles de gym en plein air

Des salles de musculation aux 4 vents

Nombre de ces “salles de musculation’” ont une structure assez sommaire. Certaines peuvent se prévaloir de posséder un toit, mais presque la quasi totalité de ces salles sont ouvertes aux 4 vents. Un grillage fait office de mur, seul élément servant de séparation ou de protection entre un dedans et un dehors somme toute relatif.

Les salles qui ont un toit contiennent tout un panel d’altères, d’appareils à musculation plus ou moins sophistiqués, de vélos, de miroirs et, pour les mieux lotis, de tapis roulants.

Pour ceux qui se trouvent totalement à l’extérieur, un coin « activité physique » est réservé aux sportifs du soir et du matin. En pleine journée, la fréquentation est moindre en raison de la chaleur.

Bangkok, les salles de gym en plein air

Des poids et des agrès système D

Dans ces espaces ouverts, on trouve généralement tout un ensemble d’appareillages plus ou moins en bon état et plus ou moins artisanal. Ainsi dans le petit parc de Thomburi, protégé par la jupe en béton du BTS, un petit bout du parc concentre tout un appareillage digne d’un professeur Tournesol. A base de matériaux de récupération :

  • altères fabriquées avec des ustensiles de chemin de fer,

  • engins de traction construits grâce à des câbles

  • une potence récupérée dans un chantier de construction navale. etc.

Tout ce matériel est à disposition gratuitement pour toute personne motivée par des exercices physiques. On a même installé deux grands miroirs afin que le sportif puisse observer sa gestuelle ou ses muscles bandés par l’effort consenti.

Bangkok, les salles de gym en plein airBangkok, les salles de gym en plein air

Sportifs et sportives de tout âge

La plupart du temps, ces salles de gym sont gratuites. On y voit aussi bien les hommes que les femmes, que les jeunes adolescents et les personnes d’âges avancés. Ce sont des lieux à forte sociabilité où l’on vient aussi bien pour pratiquer du sport afin de s’entretenir ou d’évacuer les stress, que des espaces partagés avec des amis.

Bangkok étant une cité dense et où les zones vertes sont rares, chaque lieu qui dispose un tant soit peu d’espaces loin de toutes voitures est donc investi, que ce soit les parcs ou les cimetières. Faire du sport dans un lieu de sépultures peut apparaître, pour un occidental, quelque peu surprenant. Mais de fait, on s’époumone, on pousse quelques cris d’effort, non loin de silencieux caveaux et de famille venant se recueillir…Salle de gym en plein air, activités physiques dans un cimetière, nous sommes ici dans un éloge du paradoxe …

Lieux emblématiques dédiés aux sports