Balade autour des Wat – épisode 14 – le Srisudaram

Le Wat Srisudaram, de son nom complet Wat Srisudaram Worawiharn, se trouve du côté de Thomburi, la rive Ouest de Bangkok que l’on visite en passant par les khlongs. Or le Wat Srisudaram ne délivre vraiment ses secrets qu’aux curieux qui veulent un petit peu marcher.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce n’est pas forcément le Wat le plus connu et le plus facile d’accès, on le trouve un peu par hasard en suivant un boulevard peu avenant pour le marcheur. Puis machinalement, on se dirige vers le khlong et là on découvre les premières constructions d’un ensemble scolaire entourant le Wat Srisudaram.

Le Wat n’est pas des plus beaux, ni des plus clinquants, mais un petit bâtiment sur sa gauche attire un peu plus le regard, il est recouvert de peintures d’un style que l’on pourrait qualifier de naïf. Les perspectives ne sont pas exactes, les couleurs y sont vives, les motifs choisis sont plus proches de scènes populaires que les grandes scènes mythologiques. On est, toute mesure gardée, dans ce que les québécois nomment l’art indiscipliné. C’est charmant.

Pourtant derrière cette simplicité, le Wat a eu les honneurs de la famille royale. La sœur de Rama I a ainsi participé à redessiner le plan de l’Ubosot. Eloigné quelque peu du centre-ville, il est ensuite tombé en désuétude, pour ensuite être restauré sous Rama V. Il a surtout été investi par les habitants du quartier, car le célèbre poète Thaïlandais Sunthorn Phu y fit ses études. L’auteur de l’épopée au 30 000 vers y a même sa statue.

Mais malgré sa célébrité, une autre statue l’éclipse. A l’arrière du Wat, dans la cour, se trouve l’une des plus importantes statues et imposante d’un des plus grands vénérables moines Luang Phor Tod. Elle est étonnante par sa grandeur (plusieurs dizaines de mètres), mais surtout par son emplacement. Elle semble préservée du regard des curieux, cachée à l’arrière du Wat, bien à l’abri des intempéries sous un hangar.On la découvre un peu par hasard.

A sa droite se trouve également un lieu de prière chinois, avec des statues de différentes divinités. D’un côté, la masse dorée d’une statue d’un moine vénéré, de l’autre des idoles finement travaillées toutes bariolées de couleurs vives. A leurs pieds, le khlong qui se reflète dans le dos cuivré du cénobite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour se rendre au Wat Srisudaram

Thanon Bang Khun Non, Soi 6 Wat Si Sudaram, Bangkok Noi.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.