Vientiane transports bus : gares, horaires, destinations, prix

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB

Vientiane transports bus : gares, horaires, destinations, prix

Si Vientiane apparaît comme une modeste capitale aux infrastructures limitées, elle peut jouir d’une situation géographique unique. En effet, elle est au centre d’un archipel de pays qu’elle peut desservir par une flottille de bus.

laos-bus

Les gares routières de Vientiane

Vientiane dispose de trois gares routières :

Vientiane Southern Bus Station

Le terminal sud de Vientiane est la gare la plus récente. L’espace réservé au voyageur est vaste et propre. Ici les prix sont affichés clairement ainsi que les horaires.

Les bus sont évidemment pour les villes du sud du pays mais aussi pour le Vietnam et la Thaïlande (Bangkok).

Pour se rendre au terminal ou en partir, plusieurs solutions s’offrent aux voyageurs :

  • le taxi (attention pour se rendre en centre-ville et surtout avoir des prix plus compétitifs, il est préférable de s’éloigner de l’entrée principale de la gare).
  • Les tuk-tuk ! Négociation obligatoire.
  • Les songthaew - très économique mais lent.
  • Bus public - économique mais lent.
  • L’application Local.

Northern Bus Terminal

Le terminal Nord de Vientiane est à plus de 10 km du centre-ville. C’est une vieille gare qui a été un peu réhabilitée. Elle est dans son jus.

Les destinations principales sont les villes au nord du pays avec notamment Vang Vieng, Luang Prabang. On peut également se rendre à la frontière chinoise.

Il y a des minibus, des vans et des bus. Tous ont beaucoup servi !

Pour aller et partir du terminal, il y a trois options :

  • le tuk-tuk et taxis : attention à la négoce !
  • les bus de villes qui desservent Talat Sao qui est juste à côté de la gare Khua Din.
  • Via l’application Local.

Khua Din Bus Station

La gare routière de Kua Din se situe au centre-ville, ce n’est pas une grande gare mais elle a l’avantage d’être dans une zone très commerçante avec notamment le marché Khua Din Market et le Talat Sao Morning Market. C’est aussi la gare des bus public de Vientiane.

De la gare on peut se rendre :

  • dans le centre du pays,
  • au pont de l’amitié pour aller à Nong-Khai (Thaïlande),
  • des départs directs pour Udon Thani,
  • le parc du Bouddha.

Quelques conseils

Il est aisé de trouver des agences proposant des tickets de bus. Il est beaucoup plus difficile d’en trouver une honnête et qui ne va pas prendre une majoration de 20 % minimum. Pour éviter cela, il est facile de se rendre à la gare routière depuis le centre-ville et d’acheter sur place (attention Vientiane dispose de deux gares routières, l’une en centre-ville, l’autre plus excentrée).

Si pour des raisons de facilité, vous préférez passer par une agence, il faut s’assurer que votre ticket comporte un n° de siège. Si ce n’est pas le cas, exigez-le.

En effet, il est fréquent que les agences vendent un ticket alors que le bus (même VIP) est bondé. Le voyageur malheureux se retrouvera alors sur un tabouret pendant des heures en payant pour une place VIP.

Pour les longues distances, à l’intérieur du Laos, prendre en compte que le réseau routier est vétuste. Les trajets sont donc longs.

Bus nationaux

Bus internationaux

Le Laos a comme voisin la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam, le Myanmar et la Chine. Depuis Vientiane, il est assez facile de trouver un bus distribuant un de ces pays – hormis le Myanmar qui n’autorise pas les étrangers à passer par les quelques rares checkpoints. Au-delà de ça, Vientiane est également située à mi-distance entre le nord et le sud du Laos.

Les offres et les compagnies de bus sont nombreuses, mais leurs prestations varient beaucoup. Il est parfois préférable de choisir un simple bus local qu’un bus VIP surbooké. Il est donc nécessaire de prendre un maximum d’informations.