Du bagne au paradis, histoire de Koh Tao

THéo COurant

Voyager en Asie du Sud-Est

fr-FRen-GB
News

Thaïlande - Visa: la dérogation de visa passe de 30 jours à 45 jours

Thaïlande: l’avortement légalisé jusqu’à 20 semaines

Thaïlande: Le cyclone tropical Noru affectera de nombreuses régions de la Thaïlande du 27 au 30 septembre.

Thaïlande : un automobiliste tombe nez à nez avec un crocodile pendant un gros orage - voir la vidéo

Thaïlande - Phuket: Ouverture d’un nouveau parc d’attraction, le Carnival Magic

Bangkok : The Art of Banksy, Without Limits sera exposé du 26 octobre au 31 décembre au MOCA

Du bagne au paradis, histoire de Koh Tao

Koh Tao n’a pas toujours été une destination phare, elle a aussi eu des épisodes sombres. Retour sur les grandes périodes de ce bout de cailloux aux multiples couleurs.

koh-tao

Petit historique de Koh Tao

Depuis plus de 35 ans, les plages, l’atmosphère et les fonds marins de Koh Tao en font la réputation. L’une des principales caractéristiques est qu’elle abrite des colonies de tortues. Tortue se disant Tao en Thaï. Toute une industrie s’est développée petit à petit sur son immense capital naturel. Il faut dire que Koh Tao a bénéficié d’un long isolement qui a été rompu en 1943.

En effet, entre 1943 et 1945, Koh Tao a abrité une cinquantaine de prisonniers politiques pour autant de gardiens. Comme d’autres îles – Cayenne pour la version française – elle avait toutes les qualités requises tant recherchées par l’administration pénitentiaire : isolement, pas d’habitant, des courants marins empêchant toute évasion à la nage, présence de quelques requins… A cela s’ajoutait, à l’époque, une malaria endémique. Au bout de deux ans, les conditions de vie s’avérèrent beaucoup trop dures. Les gardiens n’en pouvant plus, la décision fut prise de reconduire tout ce petit monde dans des bagnes plus “cléments”.

Koh Tao sanctuaire de la vie sauvage

L’île redevint un abri pour les pêcheurs, jusqu’à l’arrivée des premiers pionniers. Ces derniers subsistaient également par la pêche mais surtout par la culture de la coco, du riz et des orchidées. Ce petit écho système fût protégé. La faune et la flore ne subirent aucun dommage en raison d’une économie raisonnée pratiquée par les nouveaux habitants. En 1977, les premiers voyageurs arrivent abord de bateaux de pêcheur ou de marchand de noix de coco. Les tous premiers bungalows apparaissent au bord de la principale plage, les premières expéditions pour découvrir les fonds marins voient le jour. C’est le début d’un tourisme qui ne fera que croître jusqu’à nos jours. De 2010 à la fin de 2019, l’île reçut en moyenne 350 000 visiteurs par an. En 2020, l’épidémie de Covid bloqua toute l’économie de l’île et de la région. Si le coup fût dur pour les professionnels du tourisme, ce ne fût pas le cas pour la nature qui trouva en cette période de disette touristique une chance pour se régénérer.

Chumphom-Koh-Tao-083

L’arrivée du tourisme à Koh Tao

Le charme a bien changé, les Resort ont remplacé les bungalow en bois isolés en bord de mer. Toutes les infrastructures pour un tourisme de masse sont présentes. En effet, on trouve des hôtels haut de gamme, des bars et des restaurants offrant un cadre unique. A cela s’ajoute des dizaines de clubs de plongée formant en quelques semaines une immersion dans le monde de Cousteau.

Même si Koh Tao est plus synonyme de Padi-Island, les paysages et les fonds marins demeurent toujours aussi surprenants. Le sable est toujours fin et les coucher de soleil sont toujours de beaux clichés que l’on envie de connaître.

Attention aux cartes postales

Plusieurs histoires et faits divers (accidents, meurtres, disparitions) nourrissant un climat quelque peu délétère ont terni l’image d’Épinal de Koh Tao. Il s’avère donc que l’actualité de l’île est extrêmement suivie.

La question que nombre de voyageurs se posent est donc de savoir ce qu’il en est de la sécurité sur cette île. La question est difficile. Le seul élément qu’il est nécessaire de rappeler est qu’il s’agit d’une île avec des routes parfois un peu accidentées, une mer qui peut parfois devenir moins accueillante et surtout que toutes les rencontres ne sont pas forcément amicales.

… A bon entendeur ! .