Balade autour du Wat Bukkhalo – épisode 20

Lieu en dehors de tout circuit touristique, le Wat Bukkhalo est pourtant au bord du Chao Phraya et offre un des plus beaux endroits pour voir un coucher de soleil sur la capitale.

Balade autour du Wat Bukkhalo – épisode 20

Un vieux temple méconnu

Pour ceux et celles qui empruntent le BRT en direction de Thomburi, ils ont peut-être eu la chance de voir le soir venu, un temple bordant le Chao Phraya briller de mille feux. Au-delà de la lumière artificielle, le temple jouit d’une position unique à l’extrême pointe de la rivière. Les derniers rayons viennent le frapper et se répercuter sur les murs carrelés de faïences et sur les statues dorées de Bouddha. En plus, à cela s’ajoute la réverbération naturelle de la rivière qui lui confère une atmosphère unique que seul quelques locaux aiment venir goûter.

Balade autour du Wat Bukkhalo – épisode 20

Le Wat Bukkhalo n’est pourtant pas une construction récente mais semble avoir totalement échappé aux guides et aux tour-operators depuis des décennies.

Il date de 1767. Ce qui en fait un des plus anciens bâtiments de la capitale. De son ancienneté on ne voit plus beaucoup de témoignages, mais l’essentiel n’est pas là. Si l’on vient ici c’est surtout pour sa vue imprenable et sa quiétude paradoxale.

Balade autour du Wat Bukkhalo – épisode 20

Au milieu coule une rivière

En effet, au sommet du temple, plusieurs niches accueillent des statues de bouddha. Elles sont toutes dans le style caractéristique d’Ayutthaya. De là on domine la rivière et l’on perçoit aussi le gigantisme de la ville avec le pont Rama III et les tours découpant l’horizon. L’agitation d’un côté d’une ville de 12 millions d’âme, la tranquillité du fleuve de l’autre. Au milieu un temple bercé par le chant zen des religieux.

Balade autour du Wat Bukkhalo – épisode 20

Des poissons et des rituels

Au pied du temple, quelques vendeurs ambulants proposent des encas, des sucreries et autres gourmandises. A côté d’eux d’autres marchants offrent dans des petites bassines des tortues, des poissons et des crabes. Il s’agit là d’une vente rituelle. Le croyant ou le superstitieux les achète afin de confier à ces malheureux animaux captifs un message. Il les relâche ainsi dans la rivière espérant que ces petits êtres survivront et qu’en retour ils exauceront les vœux.

L’autre grande activité, hormis la pêche, est la distribution de nourriture à des poissons-chats énormes et complètement addicts aux chips fluo et pain de mie.

Balade autour du Wat Bukkhalo – épisode 20

Comment y aller

  • Traverser le pont Rama III et prendre sur la gauche sur Rat Burana Road, jusqu’à la soi 63.
  • Deux lignes de bus s’y rendent : le 6 et le 17

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chargement
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!