Nouvelles fermetures de sites de plongée en Thaïlande

Le gouvernement thaïlandais avait déjà affirmé sa préoccupation concernant l’impact du tourisme sur l’environnement. Le seuil d’alerte est maintenant atteint, 8 parcs nationaux sont concernés.

Nouvelles fermetures de sites de plongée en Thaïlande

Cela fait plusieurs mois que les spécialistes tirent la sonnette d’alarme. De nombreuses associations ont fait part, également, de leurs préoccupations concernant une surexploitation et une trop grande fréquentation de certains sites de plongée.

Le Département Thaïlandais de parc Nationaux, de la Faune et de la Conservations des plantes (DNP) a donc pris la décision de fermer sur une durée indéterminée, plusieurs sites dans 8 parcs nationaux répartis entre le Golf de Siam et la mer Andaman.

Cette décision suit une précédente qui concernait déjà l’île de Koh Tachai dans l’archipel des Similan. La fermeture sera officielle le 15 octobre 2016.

De fait, ces arrêtés ont été pris dans l’espoir qu’un renouvellement de la faune et une régénération du milieu marin (coraux) se réalisent avec l’arrêt du tourisme.

Ces mesures accompagnent aussi la volonté du gouvernement de faire reconnaître certaines zones des parcs nationaux comme faisant partie du patrimoine mondiale de l’humanité auprès de l’UNESCO. Pour cela, d’autres mesures doivent encore être décidée… mais qui semblent quelque peu difficiles à mettre en place. Comme le rappelle l’ONG Ocean Conservancy, la Thaïlande fait partie des 5 pays responsable de 60% des déchets plastiques rejetés dans les océans. Voir ce post  Le plastique, la Thaïlande et l’écologie

Cependant le gouvernement actuel semble prendre cette question environnementale de plus en plus sérieusement et envoie des signaux forts depuis quelques temps. Il faut maintenant espérer que le temps donné à la nature soit suffisant pour qu’un processus de réhabilitation se mette en place. En parallèle, une prise de conscience doit émerger afin que l’ensemble des professionnels du tourisme réfléchissent en un tourisme responsable. Sans  cela l’avenir risque d’être bien terne, malgré les eaux turquoise.

Les sites de plongée concernés par la fermeture sont les suivants :

  • l’île Koh Yung dans le parc national marin de Mu Koh Phi Phi (Krabi)
  • Koh Maphrao, Koh Ngam Yai, Koh Ngam Noi et Koh Kula dans le parc national de Mu Koh Chumphon ;
  • les îles de Koh Taly et de Koh Kuthi dans le parc national de Ya-Mu Khao Laem à Koh Samet ;
  • Koh Ayam, Koh Rung et Koh Buloan, du parc national de Mu Ko Phreta (province de Satun) ;
  • les parcs nationaux de Tarutao (Satun) ;
  • le parc national de Mu Ko Lanta (Krabi) ;
  • Koh Tachai dans le parc national de Mu Ko Similan
  • le parc national marin de Mu Ko Surin dans la province de Phang Nga.

Nouvelles fermetures de sites de plongée en Thaïlande

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!