A découvrir, le Cirque de Battambang

Le Phare Ponleu Selpak’s Circus ou  le cirque de Battambang est loin des modèles traditionnels de cirque tant celui-ci est marqué par son histoire et l’idéal qui le mène.

Il est des aventures humaines qui vont bien au-delà de toutes espérances. Le cirque de Battambang est l’un de ces témoins qui donnent espoir et encourage les initiatives solidaires. En effet, l’histoire du cirque prend racine dans le Cambodge des horreurs, dans le Cambodge meurtri par la guerre, les exodes et la folie humaine.

Dans ce chaos, la détermination d’une personne a offert à des enfants une fenêtre pour éloigner les cauchemars et laisser la place aux rêves et aux couleurs. Car c’est avec de simples feuilles de papier et des aquarelles que Veronique Decrop va transformer la vie de 9 enfants. Tous sont réfugiés dans un camp à la frontière Thaïlandaise et Cambodgienne.

Un dessin, un message, une évasion

Le dessin est alors une thérapie aux traumatismes, l’art, une médiation pour s’éloigner d’un quotidien qui étouffe et qui rappelle les horreurs si proches.

La simple initiative qui a vu le jour en 1986, va peu à peu s’implanter et va avoir un accueil inespéré. Nombre d’enfants vont trouver auprès de la jeune humanitaire un espoir, une envie et l’ambition de sortir du carcan de cette condition.

De l’initiative individuelle à l’association

En 1992, est créé l’association Phare Ponleu Selpak. les cours de dessin sont toujours là et les envies créatrices de plus en plus grandissantes. Le pays a subi des années de conflit, la culture artistique est aux abois. Phare Ponleu Selpak va justement éclairer cette période morne pour offrir un nouveau cap à la création.

L’élan créatif va être dynamique. L’atelier dessin demeure un des piliers de l’association. Cependant dès 1996, de nouveaux ateliers vont être créés : des cours de musiques pour commencer et  en 1998, c’est l’ouverture de l’école du cirque.

La dynamique ne semble pas ralentir. En effet, au-delà du dessin, de la musique et du cirque, de nouveaux ateliers ont enrichi le centre. Ils ont ainsi offert de nouveaux horizons créatifs à la population locale mais aussi aux personnes de passage.Le centre est maintenant une école ouverte à tous.

Des cours et des initiations pour tous et toutes

Pour ceux et celles qui se rendent donc au Cambodge et notamment à Battambang, il est possible de transformer le temps d’une journée ou demi-journée le voyage en initiation à différents arts. Le Phare propose ainsi des petites formations :

  • danses traditionnelles cambodgiennes
  • musique traditionnelle
  • musique moderne
  • mais aussi aux arts visuels et notamment au cirque

Ponleu Selpak’s Circus ou  le cirque de Battambang

Le cirque donne une place prépondérante aux jonglages, aux acrobatie et à l’équilibre. Exit les animaux, bienvenue à la création visuelle, à la poésie du geste et de l’humour.

La formation est complète. Elle est ouverte aux petits comme à ceux et à celles qui se destinent à un diplôme. Du coup le cirque fait plusieurs représentations par semaine sous le chapiteau de l’association. Si les portes ouvrent à 18h00, il est judicieux d’y aller assez tôt.

On peut toujours écrire à cette adresse pour réserver des places à l’avance reservations@phareps.org.

Le prix des places est au tour de 14$ et de 7$ pour les enfants.

Les infos pratiques

Les coordonnées de l’association :

  • Anh Chanh village, Ochar commune
    P.O. Box 316 Battambang Kingdom of Cambodia
  • Tel: +855 (0)77 55 44 13
  • http://www.phareps.org
Centrer
Circulation
A vélo
Transports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.