Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Thaïlande : un tracker GPS sur toutes les voitures et les motos

Dernier projet du ministre des transports pour améliorer la sécurité routière du pays : disposer un tracker GPS sur tous les véhicules privées, de la moto à la voiture.

thailand-tracker-gps

Sécurité routière, un bilan catastrophique

La Thaïlande est depuis plus d’une décennie en tête du nombre de morts et de blessés sur la route. Les efforts réalisés depuis quelques années en terme de prévention ou de répression apparaissent à l’heure d’aujourd’hui comme totalement inefficace.

Pour preuve, les chiffres officiel et officieux estiment que le nombre de morts ne cesse de progresser. Malgré les nombreuses mesures : la présence de nombreux policiers lors des grandes fêtes, l’interdiction de vente d’alcool, port-du-casque rendu obligatoire, etc. rien n’y fait.

Ainsi, le chiffre avancé par l’OMS estime que le nombre de morts avoisine les 25 000 morts par an. Ce triste bilan fait de la Thaïlande le second pays le plus meurtrier au monde.

Une mesure coup de point ou coup de com ?

Le journal Thai Examiner fait état, dans son édition du 23 octobre, de la décision du ministre des transports Saksayam Chidchob de lancer une étude sur la faisabilité d’installer un tracker GPS sur l’ensemble des véhicules privés : voitures et motos.

Le but d’installer de tels appareils serait la surveillance permanente du comportement des conducteurs. C’est actuellement le cas pour les chauffeurs de bus dans les transports en commun.

Si l’étude montre la faisabilité du projet et que le feu vert est donné par le gouvernement, cette mesure serait une première mondiale. Cependant, plusieurs difficultés doivent être franchies :

  • le coût du tracker. Tous les propriétaires devront assumer financièrement cette mesure.
  • l’installation : qui sera habilité pour installer et valider le tracker.
  • la question de la liberté de circulation. En effet, tout le monde ne sera pas enclin à accepter une telle intrusion dans sa vie au quotidien.
  • la difficulté de déterminer le conducteur : le tracker suit un transport mais ignore qui est le conducteur.
  • comment traiter l’ensemble des informations envoyées par des millions de véhicules : environ 10 millions de voitures, 24 millions de motos
  • etc.

Tous ces éléments laissent penser que cette annonce est plus un coup de com qu’un vrai coup de poing contre l’insécurité routière.

Thaïlande, sur la route de tous les dangers

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

9 Partages
Partagez9
Tweetez
Partagez
Enregistrer