Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est!



THeoCOurant

Thaïlande : une taxe pour les touristes ?

La rumeur enfle de plus en plus sur la volonté du gouvernement d’instaurer une taxe pour tous les touristes d’ici quelques mois… Retour sur ce projet.

Histoire d’un projet

Plusieurs journaux thaïlandais ont rapporté les propos du ministre du Tourisme, Weerasak Kowsurat, concernant une proposition de taxe obligatoire qui viserait les touristes prochainement. Ce projet, non encore validé, est dans la continuité des différentes pistes lancées depuis plusieurs années pour obliger les visiteurs à prendre une assurance.

En effet, le ministre a souligné que l’État dépensait chaque année près de 300 millions de baht en soin (ou transport de corps :() pour les touristes accidentés pendant leur séjour.

Le ministre a insisté pour souligner que cette somme était payée par les contribuables thaïlandais… et donc qu’ils prenaient en charge les frais occasionnés par des visiteurs indélicats.

Rappel : 
il n'y a pas d'assurance obligatoire lors d'un séjour en Thaïlande. 
Cependant, il est très fortement conseillé d'en avoir une. L'assurance 
couverte par les carte bancaire n'étant pas toujours la meilleure 
solution. Pour plus d'information voir : 
Assurances et voyages, conseils et comparatifs

Pour 100 baht, t’es assuré !

L’idée est donc simple : la mise en place d’une taxe de 100 baht pour chaque nouvel arrivant (touristes uniquement). Sachant que le pays du sourire reçoit ces dernières années plus de 38 millions de visiteurs, la somme dégagée apparaît donc rondelette. En effet cela permettrait d’atteindre facilement les 3.8 milliards de baht soit 3.5 milliards de plus que les dépenses occasionnées.

Ouf ! avec cette nouvelle taxe, le contribuable serait donc sauvé. L’immature et pingre touriste sera enfin pris en charge d’une manière adéquate… Cependant, si la somme est en soi peu importante, une telle taxe et sa justification posent la question de la représentation du tourisme et des touristes. Maladroitement, elle souligne cette volonté – que l’on pourrait qualifier de paternaliste – de vouloir tirer au maximum profit de certaines situations. Elle présente le visiteur gauchement comme une personne que l’on doit d’assister en raison d’un manque de clairvoyance pour ne pas dire plus…

La décision finale n’est donc pas encore prise. Le nouveau gouvernement va sans aucun doute y répondre rapidement. Il va devoir peser l’ensemble des avantages (financiers) et inconvénients (l’image que cela renvoie). Demeure également de nombreuses questions notamment sur le type de prise en charge ou sur le coût supporté … Affaire à suivre.

Tagged under

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Partages
Partagez6
Tweetez
Partagez
Enregistrer