Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Myeik – Mergui et les îles de l’archipel : informations

Carte d’identité de Myeik/Mergui :

  • Distance depuis Rangoon : 843 km
  • Fleuve principal : Tanintharyi River
  • Population : 174 000 habitants
  • Province :Tanintharyi
  • Activités principales : pêche, culture de l’hévéa et de la noix de coco, tourisme
  • Religion : Bouddhisme
  • Haute Saison : Novembre – Avril
  • Nombre de jour sur place : 3 jours voire 4.
  • Principaux intérêts : La ville pour son patrimoine et la plongée autour des îles Mergui
  • Comment s’y rendre : avion, bateau, bus
Présentation

Coincée entre la mer d’Andaman et la frontière avec la Thaïlande, Myeik ou Mergui présente de nombreux atouts. L’un des plus beaux est sans aucun doute la richesse de son patrimoine urbain. Loin de la frénésie de certaines villes d’Asie du Sud-Est, Myeik a été préservée (pour combien de temps encore) du tout béton.

Un port et des conquêtes

On y découvre au gré de balades, des bâtisses de bois, certaines datant de plusieurs générations, et mélangeant tout à la fois la culture birmano-thaïe et les influences européennes. Il faut dire que par son emplacement, Myeik est devenue un port important pour les européens qui pouvaient facilement commercer avec le Royaume de Siam à partir de là. …. Lire la suite…


Transport

Avion

L’avion est le moyen le plus pratique pour se rendre à Myeik depuis Yangon.

Attention, même si l’aéroport n’est qu’à 5 km du centre-ville, il faut prévoir suffisamment de temps pour les nombreux contrôles de sécurité.

Il y a, en principe, 2 départs par jour pour Yangon  (assurés par la Myanmar National Airlines). Il y a souvent du retard et de temps en temps des vols annulés. Renseignez-vous bien en avance.

Bus

Depuis Yangon, il faut compter 20 heures de trajet. C’est épuisant. La route n’est pas bonne, le confort des bus moyens. De si longues distances sont à éviter. Il est préférable de scinder le trajet en 2 ou 3 arrêts.

Powered by 12Go Asia system
Bateau – Ferry

Principal moyen de locomotion, il est possible d’acheter  son billet dans l’une des nombreuses agences situées à l’embarcadère. Plusieurs compagnies desservent Kawthoung – 6h de trajet, départ 9h00 – et Dawei – 4h de trajet, départ vers 11h00.Remarque pour Kawthoung, les étrangers sont tous cantonnés à la 1ère classe. Prix du billet aux alentours de 20 000 Kyats par personne.


Se loger

Si la ville recèle quelques bonnes surprises, ce n’est pas le cas de l’hôtellerie qui est limité tant dans ses offres que dans ses  prestations. On ne peut qu’espérer qu’avec le développement du tourisme tout cela s’arrange. Les prix sont donc élevés pour la qualité du service.

Une adresse, spartiate, mais un hôtel relativement bon marché : Kyal Pyan Hotel, N° 58, C-Road (Gon Yone Road) Quartier Daweisu, ( 059-41427, 059-42135. Elle se situe non loin du port – 10mn – on profitera de son emplacement en plein centre-ville.

Propre et sans âme le Mya See Sein Hôtel sur la Strand Road, Talinesu Quarter. Il possède de grandes chambres pour un prix élevé ! Pour dépanner.

En règle générale, il est préférable de réserver avant d’arriver sur Myeik. En haute saison, il ne reste souvent que les chambres dans des hôtels moyens…


Booking.com


A voir à Myeik

Le centre de Myeik regorge de petites maisons en bois plus charmantes les unes que les autres, se promener et se perdre dans ses ruelles permettront aux voyageurs de découvrir une ville qui n’a pas encore été trop touchée par les constructions modernes. Même si certains bâtiments ont subi les affres du temps, le charme opère. Pour s’orienter deux points de repères la pagode Thein Taw Gyi qui trône en haut d’une colline et le lac Yay Kan Baung.

La Pagode Thein Taw Gyi, face au port, avec le marché en contre-bas, domine la ville. Lieu sacré très fréquenté, elle offre un superbe belvédère pour le coucher de soleil. Les rencontres y sont nombreuses tant les habitants sont ouverts à la rencontre. A voir. En empruntant le chemin à l’arrière de la pagode, se trouve une mosquée avec une architecture notable.

Face à Myeik, l’île de Pathaw Pahtet avec ses deux montagnes au nord et au sud. Selon vos interlocuteurs, cette île est soit interdite aux étrangers soit ouverte. Dans tous les cas, de nombreux voyageurs s’y sont rendus sans autorisation officielle en empruntant un petit bateau au port.

Beaucoup font la traversée pour aller voir le bouddha couché de 66 mètres de long qui fait face au port de Myeik et gravir la colline où l’on peut jouir d’un superbe point de vue. Il est nécessaire de faire cette balade avant la nuit tombée pour éviter tout problème !

Au-delà des traditionnelles visites des lieux consacrés, quelques guides locaux – qui viennent régulièrement dans les hôtels –  proposent de découvrir différents quartiers de la ville ayant chacun leurs activités propres, offrant ainsi un nouveau regard sur ce qu’est le Myanmar contemporain.


A faire à Myeik

Les îles de l’archipel Mergui

Face à la rive partant de Myeik à Kawthoung se trouve l’un des archipels les moins connus d’Asie, les îles Mergui.

Préservé du tourisme et de la pêche intensive par une présence militaire birmane importante et omniprésente, cet archipel de la mer Andaman possède un patrimoine naturel remarquable. Une ethnie y vit depuis plusieurs centaines d’année, les Moken surnommés par beaucoup comme les gitans de la mer en raison de leur nomadisme maritime.

On connaît peu de choses sur leur culture en raison des rares missions ethnographiques qu’il y a eu jusqu’ici. Avec plus de 500 îles (certains avancent le nombre de 800 d’autres encore n’ont pas peur d’annoncer un chiffre supérieur à 1000… tout doit dépendre de ce qu’ils entendent par île), cette aire est encore un des rares lieux où la découverte est de mise. Cependant cette découverte est encore toute limitée. … Lire la suite pour des informations complémentaires…


Météo

 

2 Partages
Partagez2
Tweetez
Partagez
Enregistrer