Theo Courant

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Hsipaw – Thibaw – Little Bagan : le Guide

Il y a parfois des villes où on ressent une aversion dès les premiers pas. Puis, peu à peu, on découvre quelques coins plein de charmes et de poésie. C’est le cas de Hsipaw.

Carte d’identité de Hsipaw ou Thibaw :

  • Distance depuis Rangoon : 815 km
  • Distance depuis Mandalay : 206 km
  • Province/État : Shan
  • Fleuve principal : Myitnge ou Nam Tu
  • Nombre d’habitants : 50 000
  • Activités principales : riziculture et culture du thé
  • Religion : Bouddhisme
  • Haute Saison : Novembre – Avril
  • Nombre de jour sur place : 3 à 4 jours
  • Principaux intérêts :Trekking – balades
  • Comment s’y rendre : bus et train

Présentation

Des monastères à découvrir

Hsipaw est située à 200 kilomètres de Mandalay. Elle est considérée comme un lieu agréable pour faire quelques treks et visiter des villages shan. Mais avant de se lancer dans de tels projets, le voyageur peut déjà faire une petite visite des plus agréables. Comme le Monastère du Bouddha de Bambou – datant de plus de 150 ans et recouvert de feuilles d’or –, et le charmant monastère de Madahya. Construit en bois de tek, ils sont patinés par le temps. Leur couleur d’un marron rouge prend, au coucher de soleil, une teinte rouge brique. C’est calme et apaisant.

Little Bagan

Non loin de là, dans un périmètre assez restreint se trouve, ce que les locaux ont nommé Little Bagan. De fait, il y a ici une dizaine d’anciens stupas en briques. Certains sont bien conservés et continuent à être le lieu de prière et de dévotion pour quelques habitants de Hsipaw. A l’inverse pour d’autres, la végétation a repris ses droits.

Là où beaucoup voient une dégradation des plus intempestives, le voyageur rêveur ou tout simplement l’amoureux des vieilles pierres va y voir une combinaison des plus poétiques. En effet, que dire de ce stupa que le curieux découvre en haut d’un chemin. Voilà un stupa vieux de plusieurs siècles qui a en son milieu un arbre qui a pris racine. Le stupa est coiffé de ce chapeau végétal. Ce n’est plus tant un stupa mais plus une analogie du fameux débat entre nature et culture. Ici les deux se rejoignent, la nature surmontant un stupa, symbole au combien puissant de la nécessité cultuelle de l’homme.

Little Bagan est somme tout restreint dans le nombre et la superficie quand on le compare à la richesse incontestable de Bagan. Mais la comparaison doit être relative, car ce n’est pas tant la quantité ou la diversité des constructions qui est ici recherchée.

Les témoignages animistes

A quelques centaines de mètres de Little Bagan, on peut découvrir un autre lieu consacré aux esprits et notamment aux Nat. L’animisme demeure très présent dans toute la Birmanie comme on peut le voir avec l’énorme tamarin jouxtant le temple. L’arbre semble défier le temps. Il est considéré comme un lieu refuge pour quelques divinités ou esprits. On comprend alors que Little Bagan regroupe en un seul lieu tout ce qui fait croyance pour les communautés locales. Que toute cette diversité a résisté aux tensions religieuses, que les uns et les autres se sont acceptés et ont gardé en commun un élément clé, la tolérance.

 

A voir !

La région est très riche en petit monuments religieux. De simples balades à pied, en vélo ou scooter permettent de découvrir des petits coins enchanteurs ou surprenants. A l’Ouest la ville est entouré de rizières. On y trouve également au Nord-Ouest des petite “sources” d’eaux chaudes – Nam Onn – mais aussi au Sud-Ouest de petites “cascades” – Namtok Waterfall.

De l’autre côté de la rivière Myitnge, à l’Est de la ville, la végétation est plus dense et le relief plus montagneux. Les balades doivent alors se transformer en trekking.

Les sites les plus emblématiques sont :

  • Little Bagan
  • Maha Nanda Kantha
  • Mahar Myat Muni
  • Le marché central qui demeure toujours un lieu à visiter.
  • A cela s’ajoute un nombre conséquent de pagodes tels que le monastère Sasana 2500, le Bouddha debout, etc.
  • Le Sunset Hill (bof !)

Transports

Hsipaw disposent d’une gare routière et ferroviaire. Les deux sont peu éloignées du centre-ville.

En bus :

Le moyen le plus pratique et sans doute le plus rapide. Comme toujours attention aux compagnies, certaines disposent de bus dans de triste état (notamment les amortisseurs). Il est préférable d’éviter les longs trajets et de faire une pause par exemple à Pyin Oo Lwin. Pour l’achat des billets, il est préférable de le faire directement sur place à la gare routière.

En train :

Le meilleur moyen de locomotion. C’est tranquille et c’est très dépaysant… mais très lent. Attention pour les billets, il est préférable de se rendre à la gare la veille du départ (minimum). Voyager en train permet de voir des paysages uniques et parfois de passer par des lieux mythiques tels que le Viaduc de Gokteik.

En avion :

Il n’y a pas d’aéroport à Hsipaw mais il y en a un à Lashio distant de 70 km. C’est un petit aéroport qui ne fait que des vols domestiques en direction de : Yangon, Heho, Tachilek, Tauggyi.

5 compagnies nationales sont présentes : Myanmar National Airlines, Air Thanlwin, Golden Myanmar Airlines, Air KBZ, Hahn Air Systems.

Flight Lashio - Yangon € 138.48 2h 15m
  •   Economy 15:00
  •   Economy 12:30
Flight Lashio - Taunggyi € 75.70 50m
  •   Economy 15:00
  •   Economy 13:55
Flight Lashio - Tachileik € 120.95 1h 5m
  •   Economy 14:55
  •   Economy 13:35

Powered by 12Go Asia system

 

En complément

Myanmar, sur la route de Hsipaw, le viaduc de Gokteik

Se loger

Les offres pour dormir à Hispaw sont quelque peu limités. Les hôtels offrent des prestations correctes mais sans être exceptionnelles. Il faut savoir que beaucoup d’entre elles font offices d’agence et proposent donc des tours pour les trekking.

Hsipaw Hôtel

Tai House Resort

Option : charme et volupté. C’est sans aucun doute, l’hôtel le plus charmant de Hsipaw. Quallité du service, propreté et confort des chambres en font une adresse sûre. Attention nécessité de réserver à l’avance. Prix : On en profites ! Chiche : on prend une nuit de plus ?

Hsipaw Hotel

Kumudra Hill – Mountain View

Option : détente et confort. Ok le bâtiment n’est pas des plus distingué, ok ce n’est pas dans le centre-ville mais il y a d’autres petits trucs qui additionnaient en font une très bonne adresse : piscine (grande et propre), la vue (sur la montagne), le calme (pas de voiture), le confort des chambres et le service. Option : Bronzer à la montagne auprès d’une piscine avant de retrouver le chahut de Mandalay, ça n’a pas de prix !




Booking.com

  Météo

Tagged under

1 Comment

  1. Anonyme Reply

    cet arbre dans le stuppa c est magnifique , cela me rappelle une tete de boudha pris dans un arbre en thailande , je ne sais plus exactement ou , je crois a ayutthaya sans parler des merveilleuses ruine d ankhor ou la nature a repris ces droits

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Partages
Partagez12
Tweetez
Partagez
Enregistrer