Theo Courant

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est : Thaïlande, Myanmar, Cambodge et Laos.



THeoCOurant

Pyin Oo Lwin : la grotte de Peik Chin Myaung

Pyin Oo Lwin offre quelques belles surprises aux voyageurs. La découverte de la grotte de Peik Chin Myaung en est une. Une grotte sacrée et une expérience unique…

Pyin Oo Lwin : la grotte de Peik Chin Myaung

Une balade en moto pour commencer

Après la visite du National Kandawgyi Gardens et la découverte de la ville, une grande balade en moto est sans aucun doute une pertinente option. On peut ainsi s’immerger dans l’environnement birman. La location de la moto est de 8000 Kyats pour la journée. Inutile de partir pendant des heures. Il suffit juste de se diriger vers la grotte de Peik Chin Myaung. On se retrouve rapidement dans une ambiance tout à fait singulière (voir la vidéo).

La grotte de Peik Chin Myaung

La grotte n’est pas en soi très grande, puisqu’il faut 15 mn pour arriver au bout. On suit un petit cours d’eau pour rejoindre son extrémité. Tout le long du parcours, on entre dans différentes cavités, plus ou moins grandes. Pour certaines, il est nécessaires de se baisser tout en suivant le flot de pèlerins ou de curieux. D’autres au contraire sont très vastes. Faisant plusieurs mètres de hauteurs on y trouve même un stupa recouvert d’une peinture dorée.

Une atmosphère particulière

L’humidité ambiante, la pénombre de la grotte, les spots projetant une lumière blanchâtre sur les multiples sculptures et peintures présentes dans chaque cavité, toutes aussi kitsch les unes que les autres, offrent un spectacle des plus surprenants. L’ambiance est également particulière, non pas parce que l’on croise au détour du petit chemin longeant la cave des bonzes avec leur robe couleur safran, mais plus par la chaleur et l’humidité donnant au bout d’un certain temps l’impression d’un manque d’air, d’une sensation d’étouffement…

Pas de grande inquiétude à avoir, si ce n’est celui de prendre garde à ce que son appareil photos ne reçoive pas les nombreuses gouttes d’eau tombant du haut des cavités.

Le bain dans l’eau sacrée

A la sortie ou à l’entrée, le cours d’eau s’élargit et se transforme en petit bassin, où il est vraiment agréable de se baigner les pieds ou plus si le cœur vous en dit. Les enfants adorent, les adultes aussi, après le sérieux de la dévotion, les pratiques ludiques prennent le dessus.
Pour parachever la visite, de nombreuses petites gargotes et petits restaurants proposent des produits locaux et, notamment du vin de fruit tel que du vin de fraise… de vin que de nom mais cela reste cependant très bon, c’est sucré, ça a le goût de la fraise, et cela contient de l’alcool…
Au retour, juste avant l’ascension vous menant à POL, on passe devant deux énormes et gigantesques banians. Ils sont majestueux.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer