Le Vat Phou, de l’art Khmer au cœur du Laos

Le Vat Phou est un lieu emblématique du sud du Laos. Site archéologique en pleine restauration, il est un témoignage de la grandeur de l’empire Khmer à son apogée.


Tout sur Pakse :


Un lieu séduisant à découvrir

Voilà sans doute un des lieux à voir absolument quand on voyage dans la région de Champassak ou non loin de Pakse (45 mn). Pour les amoureux des vieilles pierres, ils trouveront ici tout un témoignage d’un empire Khmer qui a inondé par sa culture un territoire allant du Cambodge à la Thaïlande tout en s’immisçant au Laos.Pour les amateurs de balades et de paysages, ils pourront découvrir un cadre unique où les multiples verts se reflètent dans les eaux tumultueuses du Mékong. Pour les autres, il n’y a pas à en douter que le charme du Vat Phou agira et que le coucher de soleil ou la brume se levant laisseront un souvenir unique.

Histoire du Vat Phou

Le Vat Phou ou temple de la montagne daterait du Vème siècle. Il est encore aujourd’hui un lieu  sacré où nombre d’habitants viennent se recueillir. Cependant avant d’être un lieu bouddhiste, le temple de la montagne était le centre administrant toute la région. Au bord du Mékong demeure la ville ancienne. Il y a donc tout un ensemble d’édifices qui avaient des fonctions bien déterminés. Pour le non spécialiste, il est difficile de se repérer et faire appel à un guide n’est pas superflus. Cependant, même les non initiés ne pourront s’empêcher de trouver de nombreux points communs avec Angkor. La célèbre cité se trouve à 250 km de là, et le Vat Phou fait partie d’un des points cardinaux.

La ressemblance entre les deux est encore plus frappante quand on est devant le bâtiment central. Néanmoins, le Vat Phou signe sa différence par le fait qu’il est sur une montagne. Si à Angkor Vat, le visiteur se trouve au cœur de la forêt, le Vat Phou lui domine toute une vallée. On peut ainsi profiter d’une vue unique sur le Mékong.

Une ascension et des découvertes

Se rendre au Vat demande un petit effort. En effet, si une partie de l’ascension se fait avec une petite voiturette – de l’entrée jusqu’à l’esplanade -, il faut ensuite faire le reste à pied.

Après l’esplanade, il faut gravir un petit chemin bordé de somptueux frangipaniers. Les gardiens des portes du temple – Dvarapala – accueillent les visiteurs. On peut ensuite apercevoir une étrange sculpture d’éléphant, des témoignages de dieux hindous et des bas-reliefs avec des apsaras etc.

Il faut prendre son temps pour découvrir le lieu. Il ne s’agit pas ici d’un lieu touristique où tout est fléché. On va et on vient. Si la chaleur se fait trop forte, on peut alors se réfugier au musée pour constater tout le travail effectué par les missions étrangères. Un travail qui a permis de classer le Vat Phou au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Vat Phou : comment ça marche

  • La visite est payante : 50 000 Kyp. Une .
  • Le temple se trouve à 10 km de Champassak. Pour les plus sportifs, il est possible de faire la route en vélo, la moto est le moyen idéal pour s’y rendre.
  • la visite se fait en 2 heures environ

Les conseils :

Le soleil tape fort : prendre casquette/bob + crème solaire 
+ ombrelle ou parapluie
Venir tôt pour les photos (la lumière est écrasante dès 11h00)

Tout sur Pakse :


Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.