Trat, informations pratiques

Trat demeure pour beaucoup une ville étape. On s’y arrête soit pour attendre le ferry menant aux îles, soit pour se rendre au Cambodge. Pourtant la ville n’est pas dénuée d’intérêts.

Soleil se levant sur la mer de Siam

Les points d’accès pour entrer au Cambodge par voie terrestre ne sont pas si nombreux. L’un des deux principaux est celui situé à une soixantaine de kilomètre de la ville de Trat. Beaucoup de voyageurs en provenance de Bangkok s’arrêtent juste à la gare routière de la ville pour monter dans un minibus en direction de la frontière. D’autres encore, sautent du bus au tuk-tuk et du tuk-tuk au bateau pour les mener sur Koh Chang.

Trat, une ville à découvrir

Pourtant, Trat est une ville somme toute agréable pour s’arrêter une ou deux nuits. Pas de grands sites en particulier à voir, pas de grandes pagodes monumentales, juste une bourgade connue auparavant pour ses rubis, mais qui possède, encore aujourd’hui, quelques atouts.

DSCN2099
En effet, quand on arrive à la gare routière, situé à 4 km du centre-ville, on ne peut pas dire que le charme opère bien au contraire. Pour cela, il faut se laisser un peu de temps pour découvrir quelques petits bouts de cité qui ne sont pas si déplaisants.

Balade dans Trat

Ainsi, l’aménagement qui a été dernièrement réalisé le long du klong longeant la ville offre la possibilité d’une balade, avec d’un côté Cabanon sur le Klong - Trat Thaïlandel’infrastructure urbaine et de l’autre une voie fluviale propice à la vie sauvage. Cette balade peut se poursuivre le long du lac ou pour les plus férus de culture se poursuivre avec la visite d’un des deux temples chinois (l’un se trouve sur la Laem Road et l’autre sur la Chaimongkon Road). Enfin, vous pouvez toujours aller vers le Wat Bupharam. Là aussi, ce n’est pas tant la richesse architecturale (le Wat regroupe un ensemble de petits temples), qui mérite le déplacement que la possibilité de rencontrer quelques moines. Deux autres temples peuvent être visités le Wat Bos et le Wat Phailon.

Klong - Trat ThailandeSortir à Trat

Cependant Trat recèle quelques lieux de divertissement pour le voyageur, que ce soit le bar habituel à voyageurs/touristes ou ceux fréquentés par la population locale. A l’angle de la Tat Mian Road et la Lakmuang Road, un petit Noodle Shop permet une restauration rapide et plein d’arômes.

Où dormir à Trat ?

Pour se loger, il y a quelques guesthouses qui se démarquent par leur recherche esthétique voire artistique (notamment l’Artist’Place) et dans lesquels, il fait bon de s’y poser. Il est facile, par ailleurs, de trouver une chambre, de nombreux hôtels ou guesthouses qui sont pour la plupart disséminés autour de la Thana Charoen Rd. Il y a tous les prix, que ce soit de la simple chambre au petit bungalow.

Quoi faire à Trat ?

Pour les plus sportifs, devant le Pop Beer Barden, se trouve un club de boxe thaïe. Les pharangs, les étrangers peuvent s’inscrire pour quelques leçons, pour les simples curieux, vous pouvez toujours regarder les séances d’entrainement… ça tape fort, c’est technique, c’est viril ! Pour les plus feignants, vous pouvez vous mettre en terrasse au Pop Beer Barden où deux ou trois tables ont un bon angle pour l’observation de cet art pugilistique !

Infos pratiques – transports

Trat, horaires de bus et des bateaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.