Le théâtre itinérant chinois en Thaïlande

Le théâtre itinérant chinois ou opéra chinois est un art de la scène qui se perpétue depuis des siècles en Asie. En Thaïlande, il arrive encore fréquemment qu’une troupe pose ses valises pour quelques représentations.

Le théâtre itinérant chinois en Thaïlande

La communauté chinoise en Thaïlande est importante. On trouve par exemple dans tous les quartiers de Bangkok, des temples chinois, plus ou moins grands, plus ou moins fréquentés. Il  arrive qu’une à deux fois par ans ces temples abritent pendant quelques jours une troupe traditionnelle d’opéra chinois.

Des troupes de plus en plus rares

Même si l’on constate d’une diminution du nombre de troupes de théâtre en Asie, on peut encore se réjouir que cet art si particulier attire encore du monde. Certes pas énormément mais suffisamment pour qu’une partie de la communauté se mobilise pour l’évènement.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’opéra chinois n’est pas une chose évidente à apprécier. Si pour un regard béotien les costumes demeurent le principal intérêt, il faut reconnaître que cet art est extrêmement codifié.

Une expérience et une initiation

Au-delà de l’histoire et de la mise en scène surprenante, la musique et surtout les chants sont parfois usant pour les oreilles inexpérimentées. Aigues et nasales, les paroles racontent bien souvent les histoires ancestrales de la Chine. La concentration est de mise car les spectacles durent plusieurs heures, la plupart du temps, le soir jusqu’à très tard. A cela, s’ajoute aussi qu’ils sont chantés dans un dialecte loin du chinois moderne. C’est peut-être ici la raison principale de la défection du public. Peu de personnes connaissent cette langue vernaculaire qui a disparu des conversations courantes.

Des histoires pas si innocentes

Cependant, cette particularité langagière a permis pendant longtemps de colporter des histoires ou des propos peu serviable envers les autorités de l’époque. Le théâtre chinois itinérant était alors autant un moment de détente qu’un espace où la parole et la critique pouvaient se libérer. Mais attention cependant, si les artistes pouvaient se permettre ces facéties, la très grande majorité des spectacles se produisaient dans des temples. Lieux dans lesquels la troupe était protégée, du moins symboliquement, par la proximité des dieux et des esprits.

De nos jours, il ne reste qu’une quinzaine de troupes de théâtre itinérant en Thaïlande. Elles ne passent pas inaperçues et leurs spectacles attirent bon nombre de curieux mais qui repartent, hélas, très vite. Mais peu importe, le spectacle demeure et ne semble pas affecter la marche de ces compteurs enthousiastes.

A découvrir…

Même si pour un étranger cet art demeure complexe, il est bon de se poser dans ces salles à moitiés vides  et d’observer. Le but n’étant pas de trouver une quelconque clef permettant de tout saisir d’un seul coup, mais de comprendre que dans tous les théâtres ou opéras du monde, il y a tout autant un aspect culturel propre, qu’un point commun partagé par tous : celui de condenser des épisodes de la vie sociale, de s’en moquer, de les caricaturer et de rappeler, comme diraient des sociologues, que la vie n’est qu’une mise en scène de soi-même.

Le théâtre itinérant chinois en Thaïlande

 

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.