Thaïlande, Loy Krathong le festival des lanternes

Ce 6 novembre, soir de la 12ème pleine nuit, a marqué un évènement majeur dans la tradition thaïlandaise la fête de Loy Krathong ou festival des lumières.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette fête qui symbolise aussi la fin de la saison des pluies est sans aucun doute un des rituels les plus poétiques, les plus charmants auquel on peut assister en Asie du Sud-Est. Très populaire, toute la population y participe partout dans le pays depuis le XIIIème siècle.

Une fête traditionnelle et la symbolique de l’eau

Que ce soit sur le Chao Phraya, les khlongs, les petites rivières, les lacs ou même les piscines, tous ont scintillé de petites lumières. En effet, la tradition veut que chacun dépose dans un cours d’eau un Krathong. En thaïlandais, « Loy » signifie « flotter » et Krathong fait référence à la forme de l’objet. Il s’agit, en fait, d’une petite embarcation évoquant la fleur de lotus, avec en son centre une bougie, de l’encens et des fleurs.

Une ville et une tradition

A l’origine, le premier Krathong a été élaboré par la concubine du roi de Sukhothai, Ramkhamhaeng. Il était constitué de feuilles de bananiers et de matériaux uniquement naturels. De nos jours, de nombreux matériaux entrent dans sa composition. Le plastic a été, pendant quelques années, utilisé mais les autorités ont découragé l’emploi de ce matériau trop polluant et souvent inflammable. Il faut dire qu’initialement la fête de Loy Krathong était pour remercier et honorer la déesse de l’eau Phra Mae Khongkha.

Les krathong en plastique ou en polystyrène étaient donc des dons plus polluants qu’honorant. Du coup, l’utilisation de matériaux traditionnels a réapparu, comme la noix de coco. Des nouveaux ont également fait leur apparition comme les surprenants cônes de glace ou les larges laitues ou encore les gâteaux à base de meringues, etc.

Un rituel et des symboles

On remarquera que comme dans tout rituel, il y a dans l’acte de mettre un Krathong plus qu’un geste, il y a aussi une portée symbolique et une part de croyances. Certains Thaïlandais y déposent des pièces de monnaies pour attirer la fortune, d’autres encore y placent des cheveux, des morceaux d’ongles pour que l’année à venir soit synonyme de santé et de bonnes augures. Pour, les jeunes couples, c’est l’espoir d’un amour éternel si leur krathong arrive à sortir des pièges du rivage…

Les lanternes ascensionnelles

En parallèle à la mise à l’eau des krathong, on fait décoller de charmantes lanternes. Elles sont en papiers colorés (orange pour la plupart) avec en leur centre une bougie (effet montgolfière). Cette pratique est beaucoup plus fréquente dans certaines régions comme du côté de Chang Mail. En effet, à Bangkok le risque d’incendies étant trop important, les autorités ont donc limité les zones.

A cela s’ajoute de nombreux feux d’artifices qui transforment la nuit du festival Loy Krathong en une nuit aux milles couleurs repoussant au loin la terne saison des pluies.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.