Thaïlande, une assurance obligatoire pour les voyageurs ?

Depuis quelques jours la rumeur enfle. Plusieurs journaux et blogs annoncent que le gouvernement thaï souhaiterait mettre une assurance obligatoire pour tous les voyageurs. Effet d’annonce ou pas ?

Des accidents sans assurance

L’actualité thaïlandaise est jalonnée régulièrement de faits divers rapportant les mésaventures de touristes se retrouvant dans une détresse financière en raison d’une hospitalisation consécutive à un accident. La problématique est grave car si la personne hospitalisée ne possède aucune garantie ou assurance, les conséquences peuvent être catastrophiques pour lui et sa famille.

En effet, certains voyageurs peuvent se rendre au pays du sourire sans avoir pris soin de consulter leur assureur avant de partir. Paradoxe du voyageur ou du touriste, qui préfère bien souvent investir dans un nouveau sac ou de nouveaux vêtements ou autres objets pour son voyage et qui omet de s’assurer. Insouciance ou mauvaises informations, dans les deux cas la question de l’assurance n’est pas à prendre à la légère.

Pour ceux et celles qui veulent un maximum d’informations voir ce dossier complet : Assurances et voyages, conseils et comparatifs

Les autorités thaïlandaises souhaitent donc mettre en place des distributeurs d’assurances directement dans les aéroports. La raison est que le nombre de personnes hospitalisées en Thaïlande semble augmenter de manière dramatique. On parle d’une dette comblée par l’Etat de 78 millions d’euros par an.  L’idée n’est pas nouvelle, mais elle a été, jusqu’à présent, repoussée en raison de la difficulté d’application.

Qu’en est-il aujourd’hui de ces obligations d’assurance ?

Il parait assez difficile de répondre clairement sur l’application concrète de cette mesure.

En effet, plusieurs problèmes apparaissent par rapport à l’obligation d’assurances.

Le principal est celui de la vérification. Des pays comme la Chine ont instauré l’obligation d’assurances. Mais pour entrer en Chine, il est nécessaire de faire une demande de visa. C’est par ce biais que le contrôle s’opère le plus souvent. Or pour entrer en Thaïlande, le voyageur n’est pas obligé d’avoir un visa. En effet, selon son pays d’origine il obtient une autorisation de séjour de 30 jours directement.

Au-delà de ce point, on peut se demander comment les autorités thaïlandaises vont pouvoir vérifier la validité d’une assurance. En effet, si une personne arrive en Thaïlande avec une assurance de voyage ou une assurance via sa carte bancaire (attention à ce genre d’assurance, voir notre dossier pour comprendre cet avertissement) comment valider une autorisation dans une langue étrangère…

 

Une assurance et des problématiques

Autre problème si les autorités obligent tous les voyageurs à prendre une assurance à l’arrivée de nouvelles problématiques vont apparaître : quid de la concurrence entre assureurs ?  Quid du contenu de l’assurance et du temps de sa validité ? Quid de la couverture effectivement produite ? Et enfin quid pour ceux et celles qui ont déjà des assurances et qui vont devoir repayer  une assurance spécifique.

L’assurance apparait alors comme un élément venant dérégler une mécanique jusqu’alors bien huilée. Elle ajoute un surcoût non négligeable, surtout quand on sait que la Thaïlande est une destination pour backpackers. Au trajet qui a déjà un coût conséquent, s’ajoute donc le prix d’une assurance. Stratégiquement on peut s’interroger de l’opportunité d’une telle mesure au moment où les pays asiatiques se font une grosse concurrence pour attirer un maximum de touristes.

Quelle solution ?

De fait, il semble que la meilleure réponse que le gouvernement peut apporter serait une réponse portant avant tout sur la prévention.

La Thaïlande demeure le 2ème pays le plus meurtrier sur les routes. Tous les voyants sont au rouge. Plus de 23 000 morts sur les routes par an. Peut-être qu’une option prévention routière ne serait pas superflue pour les touristes mais également pour toute la population.

Au-delà des routes, la prévention doit aussi s’attacher au domaine maritime où les normes et les règles de sécurité sont bien souvent oubliées ou inexistantes.

La notion de tourisme responsable ne peut être effective que dans un cadre respectueux des normes de sécurité internationale.

On peut remarquer cependant que depuis quelques semaines les autorités thaïlandaises se concentrent sur une nouvelle mesure de sécurité routière, celle de la ceinture obligatoire…. Mais pour combien de temps ?

 

 

 

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!