Retour sur le Bukruk, Urban Arts Festival

Du 23 au 31 janvier, c’est tenu le festival Bukruk. Cette manifestation se présente comme la vitrine des arts de la rue depuis plus deux ans sur Bangkok. Retour sur l’évènement.

Bukruk, Urban Arts Festival

On a pu le lire dans toute la presse locale et même dans quelques dépêches internationales, que se tenait la semaine dernière à Bangkok, le Bukruk, Urban Arts Festival faisant la part belle à une dizaine d’artistes internationaux. Leur laissant quelques espaces tout autour du quartier de Sathorn et de China Town, ils pouvaient se livrer à une débauche d’énergie pour investir de grands pans de leurs graffs.

Bukruk, Urban Arts Festival

Bukruk ne se limite pas seulement à ces démonstrations de rue mais aussi à des rendez-vous plus institutionnels et plus mondains. Ainsi la soirée d’ouverture du 23 s’est tenue dans la célèbre galerie Jam Factory. Cette galerie, dont le nom est un clin d’œil à la fameuse Factory d’Andy Warhol, a paradoxalement oublié le côté underground et libertaire de l’artiste, pour privilégier des soirées pour des catégories sociales bien sous tous rapports. Cette soirée inaugurale était par ailleurs payante, 800 bahts l’entrée. Bar, musiques, présentation des lieux et des artistes, remerciement étaient au programme.

Plusieurs galeries se sont associées à l’évènement, mais mystère de l’organisation ces dernières étaient fermées le dimanche…

Si nous n’écrivons ce post qu’une semaine après la fin de Bukruk, c’est qu’il a fallu laisser le temps à quelques artistes de finir leur graff. En effet, certains atteignent des dimensions plus que géantes et sont de vrais petits bijoux qui ont demandé plusieurs jours de travail. Il faut dire que les moyens ont été donnés et que l’on n’a pas plaisanté dans les espaces à occuper.

Bukruk, Urban Arts Festival

Bukruk, Urban Arts Festival

Bukruk, Urban Arts Festival

Retour sur le Bukruk, Urban Arts Festival

Bukruk, Urban Art Festival, est une belle initiative qui est en fait un festival qui valorise d’une certaine manière le street art, mais seulement le propret et l’officiel. Si les artistes ont des choses à dire et à faire voir, il ne faut pas s’attendre à un art militant. Les messages, les graffs sont esthétiquement réussit, mais ils sont bien loin de l’origine des graffs et de la contre-culture. C’est sans aucun doute, une belle opération de mise en valeur de certains quartiers, une touche de fantaisie consensuelle et en rien provocatrice. Pour voir ces graffs, il faut s’écarter des grands axes, aller dans quelques friches ou ruelles poussiéreuses pour découvrir ci et là un message, un coup de gueule, une protestation, un coup de bombe plus amateur mais certainement moins conformiste.

Bukruk, Urban Arts Festival

Bukruk, Urban Arts Festival

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour connaitre les différents lieux d’expo de Bukruk, Urban Arts Festival

Retour sur le Bukruk, Urban Arts Festival

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.