Théo Courant

 

Chroniques quotidiennes d'infos culturelles, de trucs et astuces pour les voyageurs et autres curieux en Asie du Sud-Est!



THeoCOurant

Thaïlande, 2 plats et un dessert : Pad Thaï

La Thaïlande est connue pour sa gastronomie notamment pour sa salade de papaye verte, les fameuses Pad Thaï et pour un dessert bien typique le waan yen. Petit tour gustatif ! Deuxième recette : les Pad Thaï*.

Histoire de Pad

Les Pad Thaï ou les nouilles sautées à la thaïlandaise font partie des plats traditionnels thaïlandais. Elles sont très célèbres et très populaire. Deux raisons à ce succès : une préparation sachant marier parfaitement pâtes de riz et légumes et surtout

le fait qu’il s’agit d’un plat très économique. De 30 à 60 bahts, selon l’ajout de poulet, de crevettes ou de fruits de mer, on en trouve facilement que ce soit dans la rue ou dans les restaurants. Elles sont tout autant appréciées des thaïlandais que des étrangers. C’est un plat emblématique et rares sont ceux qui quittent la Thaïlande sans en avoir goutés une seule fois.

Les Pad Thaï sont proches des nouilles chinoises sautées. Il s’agit là d’une ancienne recette. En effet, des ouvrages historiques datant de la période d’Ayutthaya en font référence. Elles ont été, en quelque sorte, importées par la communauté chinoise. Avec le temps, la recette a été modifiée pour y incorporer peu à peu les arômes thaïlandais.

 

Cuisiner des Pad Thaï

Pour faire des pad Thaïs, il est nécessaire d’utiliser un wok. La cuisson se fait toujours à feu vif. On oublie l’idée qu’il faut faire mijoter. Non l’essentiel est de saisir les aliments, rapidement mais sûrement.

Ce plat se prépare généralement pour une personne parfois deux mais 
jamais plus. La raison est simple, pour saisir correctement les 
aliments on ne peut aller au-delà d'une certaine quantité 
d'ingrédients dans le wok.

En premier lieu, on doit faire dorer les échalotes (2 petites) , le tofu (environ 100 grammes), les radis marinés dans l’huile. Il faut faire sauter le tout en permanence.

Une fois que les ingrédients ont pris un peu de couleur, on incorpore les nouilles plates de riz (150 gramme), de l’eau et la sauce. Cette dernière est composée de sucre de palme, de sauce de poisson et de tamarin. 

Il faut faire sauter le tout pendant 2 mn, le temps que tous les ingrédients soient bien saisis et cuits.

Régulièrement ajouter un peu de sauce.

Les nouilles de riz : elles doivent être pré-cuites. Pour ce faire, 
les mettre dans de l'eau portée à ébullition ou un bouillon pendant 
3 à 4 mn. Une fois les pâtes plongées, il faut éteindre le feu. 
Cuites, les rincer à l'eau froide et réserver.

Enfin, ajouter un œuf, des germes de soja, des oignons verts (2 ou 3 cébettes qu’on laisse en entier), des petites crevettes séchées (20 grammes). Il faut bien répartir l’ensemble des ingrédients. Il faut faire sauter quelques minutes, le temps que tous les ingrédients dorent et que les pâtes deviennent légèrement translucides.

Juste avant de servir, il faut garnir l’assiette de cacahuètes pilées et d’un quartier de citron vert (afin de la presser avant de manger).

 

 Pas une mais des Pad Thaï

Il existe une grande diversité de préparation de pad thaï. Les recettes varient beaucoup selon les régions. On met souvent à profit les spécialités locales. Ainsi en bord de mer on trouve facilement des Pad Thaï aux crevettes, des Pad Thaï aux fruits de mer. Dans des régions un peu plus agricole comme à Samut Songkhram on trouve des Pad Thaï aux flancs de porc. De même qu’à Ang Thong, on peut déguster des Pad Thaï aux mangues, etc…

 

La bonne adresse

Pour quelqu’un qui adore ou qui veut essayer des pad thaï, l’adresse à connaître sur Bangkok  est le restaurant « Thip Samai ». Les pad thaï y sont préparées dans une poche omelette. Ce restaurant est ouvert depuis très longtemps et sa réputation a dépassé les frontières. On y voit aussi bien des thaïlandais que des étrangers.Expérience à tenter, un voyage gustatif dans le voyage !

 

 

* En novembre, le site passe la main… pas définitivement mais juste pour quelques posts. Des étudiants de l’Université de Silpakorn du département de français de Bangkok vont ainsi publier des articles sur des sujets faisant parties de leur quotidien : alimentation, recettes, technologie etc. Pour les regards étrangers, ces petites contributions seront certainement une fenêtre sur un pays, sur des pratiques à découvrir..

 

 

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :