Où sortir à Bangkok ? Episode 4 : Nana Plaza…

Où sortir à Bangkok ? Episode 4 : Nana Plaza…

Nana Plaza est ce que l’on nomme un quartier rouge, un quartier à prostitution très prisé par de nombreux touristes. Le hasard veut que ce quartier à proximité de Sukhumvit Road (soi 4) porte le prénom de la célèbre héroïne de Zola.

En fait pour ceux et celles qui ont lu ce roman, on voit dans ce quartier un étrange écho… La Nana de la série des Rougon-Macquart, celle qui grâce à son déhanché émoussait le tout Paris de l’Empire, celle qui faisait tomber les hommes comme des mouches et qui les humiliait pour mieux profiter d’eux, semble s’être incarnée à de multiples jeunes femmes asiatiques. Sauf que le roman social, naturaliste comme disent les spécialistes, décrivait une femme maîtrisant son univers, là les jeunes filles subissent la loi d’un marché tourné essentiellement vers les touristes étrangers (occidentaux).

C’est un peu triste comme quartier, c’est même un peu glauque… Le Nana Plaza (NEP) est un lieu uniquement dévolu au commerce du sexe. On vient boire des bières, mater le personnel, discuter et négocier la passe. Cette place était à l’origine un lieu surtout de restauration dans les années 70, très vite dans les années 80, des go-go bars se sont installés et ont envahi toute la rue. Quelques hôtels se sont installés et louent des chambres à l’heure si on le désire.

Lieu de débauche, lieu de perdition pour certain-es, Nana Plaza a comme, souvent ce genre de quartier, inspiré quelques romanciers contemporains comme ceux de John Burdett ou celui de Christopher G. Moore. Mais pour tout dire, ils n’égalent pas leur illustre prédécesseur et son Nana original.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.