Myanmar, quel moyen de paiement utiliser ?

 

Plusieurs personnes nous ont contactés sur des questions relatives au paiement au Myanmar : comment payer sa chambre ? Quels moyens de paiement faut-il privilégier ? Peut-on régler avec une carte bancaire, etc.

Comme nous l’avions déjà précisé dans un précédent post http://wp.me/p4SsJ0-9j , il est fortement recommandé de payer en kyat l’ensemble de vos achats. Que ce soit pour une chambre d’hôtel, un repas au restaurant ou l’achat d’un ticket de train, il est préférable d’utiliser la monnaie locale. L’inconvénient est que l’ensemble des prestataires ont l’habitude de présenter les prix en dollars. Même s’ils tiquent un peu ou montrent un certain agacement, ces commerçants sont obligés d’accepter le paiement en monnaie locale. Il suffit de les mettre sur le fait accompli et de les obliger à convertir. Vous avez tout à gagner, car le change est en fait en votre faveur.
En effet, habituellement, le taux pratiqué par ces derniers est assez simple : 10 000 Kyat = 10 dollars. Dans les faits le taux n’est pas de cet ordre, il est encore (mais pour combien de temps ?) en dessous des 10 dollars. Vous pouvez demander, si vous avez le temps, à ce que le taux effectif soit appliqué. Vous prendrez le risque de négocier un petit peu et de transformer le paiement en un bel exercice de mathématique, mais parfois le jeu en vaut la chandelle !

Comment payer ?

Là aussi, vous n’aurez pas trop de choix : en liquide. Actuellement, le système bancaire birman est en pleine transformation. Si les distributeurs sont maintenant faciles à trouver, on en trouve un peu partout dans de nombreuses villes, il est, cependant, plus difficile de payer avec une carte bancaire. Les seules cartes qui sont actuellement acceptées, dans de rares hôtels ou restaurants, sont bien souvent des cartes de banques chinoises. Certains grands hôtels de haut standing acceptent le paiement via Mastercard ou Visa, mais ces derniers prennent des commissions assez trébuchantes pour le consommateur.

On le comprend facilement que si le paiement en dollars est autant cautionné par les commerçants, c’est que ce dernier leur offre des garanties par rapport à la monnaie locale. Le kyat demeure une monnaie fluctuante et non échangeable en dehors du Myanmar.

Ce constat se retrouve également au Cambodge, où le dollar s’est peu à peu immiscé dans la grande majorité des transactions. La monnaie américaine s’est substituée à la monnaie locale en lui laissant uniquement un rôle secondaire pour les échanges peu importants. Cette généralisation du dollar au Cambodge est la conséquence de deux facteurs : d’un taux d’inflation galopant et d’une omniprésence, pendant plusieurs années, de contingent d’ONG occidentales. Ce constat n’est heureusement pas encore le même pour le Myanmar, l’inflation est somme toute réduite, les ONG peu importantes et l’activité du tourisme est loin encore de générer des sommes significatives dans le PIB du pays.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!