Myanmar, Pyin Oo Lwin la charmante

Il y a des villes qui, pendant un voyage, apparaissent comme de petits îlots de tranquillité et de calme. Pyin Oo Lwin en fait partie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Distante de 80 km, surplombant la bruyante et polluée Mandalay, Pyin Oo Lwin – POL pour les intimes – est un havre de paix offrant de belles opportunités aux voyageurs. Entre la ville en elle-même possédant quelques beaux bâtiments coloniaux, un marché des plus propres et des plus fournis du pays, les grottes, les chutes d’eau et son gigantesque parc, il y a ici de quoi s’occuper.

Dans ce post, nous allons surtout nous intéresser au parc ou plus exactement au National Kandawgyi Garden. Un peu excentré de la ville – il faut marcher ¾ d’heure depuis la Tour de l’Horloge, soit prendre une moto et payer 1000 Kyats par personne, soit se laisser tenter par les calèches où il est nécessaire de négocier un tant soit peu le prix – le parc est idéal pour flâner, découvrir nombre d’espèce de plantes et d’arbres. Il est idéal également pour un petit pique-nique ou/et lire, bref pour se détendre.

Dans tous les cas, vous devrez vous acquitter d’un droit d’entrée de 5000 Kyats par personne – 3000 Kyats pour les enfants. Il existe encore la pancarte indiquant une taxe supplémentaire pour les appareils photos et caméra. Inutile de la payer, depuis l’hégémonie du téléphone portable plus personne ne la paye. Le parc est ouvert tous les jours, 8h00 à 18h00
Une fois entrée, on passe devant une demeure – ancien restaurant ? – avec une belle piscine… il est possible de se baigner, c’est compris dans le prix, mais il semble que le nettoyage et la vérification de la qualité de l’eau suivent un plan quinquennal… à éviter.

Le parc est paradoxalement peu surprenant pour les européens tant pour les essences choisies que par sa disposition. Rien d’anormal si l’on se réfère à son passé. En effet, il a été élaboré à l’origine pour la communauté de colons anglais du XIXème siècle se rendant à POL lors de la saison sèche et voulant éviter les grosses chaleurs de Mandalay. Il pouvait ainsi profiter d’un espace ombragé et surtout faisant écho à leur cher pays d’origine.

Néanmoins, si pour l’européen, il n’est pas de l’ordre de la surprise, il n’en est pas de même pour les Birmans. A travers, ce parc c’est un peu d’Europe qui leur est présenté … toute proportion gardée cependant. En effet, demeure quand même de nombreuses surprises pour le voyageur occidental : la forêt de bois pétrifié (qui se résume à quelques troncs). La pierre qui en est en issue est très recherchée. Symboliquement, elle représente la force, la puissance. Plus concrètement, c’est une pierre qui exige toute une adresse et une habilité du sculpteur et donc confère à la pierre une valeur spécifique.Les cygnes noirs de Pyin Oo Lwin

Une autre partie du parc est consacrée à une forêt de bambous. Magnifique de grâce, rappelant certains films tels que Tigre et dragon de Ang Lee, il faut tendre l’oreille et écouter la délicate mélodie des bambous se frottant les uns avec les autres. Observez, également, toutes les signatures et messages des nombreux visiteurs sculptés sur le tronc de ces bambous gigantesques. La forêt de bambous de Pyin Oo Lwin

Autre lieu, autre découverte que ce soit pour les amoureux des fleurs, les passionnées ou tout simplement pour les admirateurs d’orchidées, voici, sans aucun doute un des musées les plus fournis d’Asie. Des centaines et des centaines d’orchidées de toutes les couleurs, de toutes les formes qui ne peuvent laisser le voyageur insensible face au génie créatif de la nature, à sa capacité d’adaptation.

Enfin, dernier petit musée, celui consacrée aux papillons. Là aussi, le fond est conséquent, même si la présentation laisse à désirer, mais sans avoir l’œil d’un entomologiste, les formes, les combinaisons de ces insectes en surprendront plus d’un.

Il est certain que la visite de ce parc ravira de nombreux voyageurs tant pour l’atmosphère général que pour son cadre des plus serein.

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.