Win Sein Taw Ya, Le Bouddha couché

Pour certains, le Win Sein Taw Ya est le plus grand Bouddha couché au monde. On a envie de dire que oui car ce mastodonte mesure quand même 170 mètres de long. Imposant, il est un des bâtiments à voir au Myanmar.

Un Bouddha couché hors normes

Pour apprécier l’étendue de cette construction, il faut s’imaginer qu’il représente deux terrains de foot. Si sa grandeur est des plus remarquables, cela n’enlève en rien à l’équilibre de la statue. Elle offre comme souvent pour les Bouddhas couchés une sage sérénité. Ainsi, le visage du bouddha demeure toujours aussi apaisant, même avec des cils en barres d’acier !

 

Histoire d’un dévouement

Situé à Yadana Taung, à une vingtaine de kilomètre de Mawlamyine (Sud du Myanmar), il est bâti sur deux flancs de montagne. A l’origine, tout est partie d’un seul homme, un bonze désirant ériger un bouddha géant afin de symboliser toute la richesse de l’enseignement et de la sagesse que ce dernier procure à la communauté de croyants.

En une dizaine d’année, le géant de béton a pris forme et a imposé sa grandeur entre les montagnes de granit et le vert des rizières.

Une statue et un dédale d’histoires

En passant sous un lob d’oreille disproportionné, on se rend compte qu’il est possible de pénétrer à l’intérieur du Win Sein Taw Ya. Là, on découvre des scènes représentant la vie de Bouddha. Il s’agit de statues de grandeur nature, elles aussi toutes de béton. La plupart sont peintes de couleurs vives, transformant ces représentations singulières à une visite du royaume du kitsch. D’autres, au contraire, sont brutes, de couleur pâle, laissées dans la pénombre. Elles sont saisissantes. Ces statues donnent l’impression qu’il s’agit d’hommes pétrifiés par une gorgone égarée.

Le désordre de la visite, l’anarchie de la circulation, l’incompréhension des successions des scènes, l’état de conservation de certaines pièces, le fait d’être dans des salles qui sont elles-mêmes une partie de ce grand Bouddha font que cette visite est d’un charme sans pareil.

Il y a peu voire pas de touriste, mais surtout des visiteurs tout aussi égarées. Il en résulte une situation cocasse où le visiteur passe tout à la fois du respect du lieu sacrée à un certain amusement de la situation.

Actuellement est en projet, juste en face, la construction d’une autre statue de bouddha couché, en béton. Les fondations ont été faites et un début de structure en acier commence à voir le jour…

Comment s’y rendre ?

Il est facile de se rendre au Win Sein Taw Ya avec un bus local depuis Mawlamyine. Pour cela, il suffit de se rendre à la station de bus non loin du marché.

Il vous dépose juste devant l’entrée. Il ne reste plus qu’à faire le reste à pied. Sur la route  menant au bouddha, on peut apercevoir un très grand nombre d’effigies sacrées, de statues.
Pour le retour à Mawlamyine, il suffit d’attendre sur la route qu’un bus passe et de le héler. Pour un complément d’informations voir notre eGuide sur la Myanmar.

1 Comment

  1. Olivier ESCURE Reply

    Ce gigantesque Bouddha couché est incroyable ! Nous sommes allés le visiter au début de l’année et avons même fait un don,en achetant 2 carreaux de faïence rouge destinés à la réfection de la tunique de ce géant…histoire de laisser un peu de notre âme dans cette magnifique région et ce pays fascinant, avec ses habitants vraiment attachants (beaucoup de belles rencontres avec des gens de toutes ethnies, pleins de curiosité, de bienveillance, d’ouverture d’esprit et dotés d’un grand sens de l’humour malgré,ou à cause, de leurs conditions de vie souvent difficiles). Le Myanmar est à découvrir impérativement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.