Mon Mai, le méconnu et étrange parc de Nong Khai

Mon Mai ou le Queen Sirikit Sericulture Center (le Centre de sériciculture de la reine Sirikit) est un lieu unique en Thaïlande. Très peu visité, c’est pourtant un parc de plusieurs kilomètres qui possède des paysages uniques.

Mon Mai, le méconnu et étrange Centre de sériciculture de Nong Khai

De la soie au milieu de la forêt

Le Centre de sériciculture de la reine Sirikit – Mon Mai – est situé à une trentaine de kilomètre de Nong Khai. Peu de gens connaissent ce lieu totalement dédié à la culture du vers à soie. Si les étoffes, écharpes et autres tissus en soie sont l’apanage de grandes maisons comme celle de Jim Thompson, il est rare de trouver des informations concernant les séricicultures. Il est vrai qu’au premier abord, un vers mangeant telles ou telles feuilles n’est pas forcément d’un grand intérêt. Pour le site de Mon Mai, c’est pourtant tout l’inverse.

Quand on arrive les gardiens sont un peu surpris de voir des visiteurs, ils vous ouvrent les portes du parc avec un grand sourire et d’un geste de la main vous font comprendre que l’on peut se rendre là où on le désire. La moto est nécessaire, le parc est trop grand pour le découvrir à pied dans sa totalité.

La culture de la soie

On découvre très rapidement plusieurs champs de mûriers, mais d’autres cultures sont également présentes. Ci et là des fleurs, étranges par leurs formes, attirantes par leurs couleurs, on ne peut que les admirer.

Mon Mai, le méconnu et étrange Centre de sériciculture de Nong Khai

 A différents points des petits ateliers accueillent le visiteur pour expliquer les multiples stades de l’élevage, de la sélection, de l’alimentation, etc. des vers à soie. Mais en raison d’une fréquentation très faible, tout est endormi, la plupart de ces stands sont désertés. En fait, cela renforce un sentiment de totale liberté, et l’on peut alors se moquer des sens des flèches, des étapes ou du moindre conseil de visite. On emprunte des chemins recouverts de plusieurs centimètres de feuilles et d’écorces.

Un lac sombre et vivant

L’essentiel est d’aller vers l’orée de la forêt, car Mon Mai réserve ici une belle et étrange surprise : un lac sombre parsemé de nénuphars et de troncs d’arbre desséchés. Alors que le paysage jusqu’à présent était en permanence limité par une végétation dense, d’un coup la lumière et l’horizon se dégage pour laisser la lumière éclairer cet étrange marécage sorti directement de l’univers de Marguerite Yourcenar.

Mon Mai, le méconnu et étrange Centre de sériciculture de Nong Khai

Ensuite, il faut se laisser aller et visiter au hasard, se laisser le temps de se perdre, pas trop longtemps, car il y a encore d’autres lieux à visiter non loin de Mon Main…

Mon Mai, le méconnu et étrange Centre de sériciculture de Nong Khai

Informations sur le site de Mon Main ou le Centre de sériciculture de la reine Sirikit

  • S’y rendre uniquement à moto ou en voiture (pas de bus)
  • Entrée gratuite (ouvert de 09h00 à 16h00 – tous les jours)
  • Pour se rendre à Mon Main :
    • depuis Nong Khai, prendre la Phon Phisai Road (Higway 212),
    • après la borne 21 km (sur votre droite), tourner à droite (une petite épicerie se trouve à l’angle), direction Ban Kole Sawang village.
    • Passer devant l’école, puis à gauche en suivant le panneau Queen Sirikit Sericulture Center
  • Demander une carte précise à votre guesthouse, pour trouver plus facilement
  • Cette visite est l’occasion de découvrir d’autres sites, donc il est bien de bien s’organiser pour la journée.

Mon Mai, le méconnu et étrange Centre de sériciculture de Nong Khai

 

Enregistrer

Tagged under

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!