Les courses hippiques à Bangkok : à voir et à vivre

Gigantesque espace vert au cœur de la Cité des Anges, le Royal Bangkok Sports Club accueille une à deux fois par mois les rares courses hippiques du pays et de la capitale. A voir et à vire.

Histoire d’un Club

Le Royal Bangkok Sports Club n’est  pas forcément très connu du grand public. Pourtant, il suffit de s’arrêter à la station de BTS Ratchathewi pour découvrir un espace ouvert, repoussant au loin  les immeubles et gratte-ciels du centre-ville de Bangkok. On peut croire à un parc, mais de fait il s’agit d’un des 6 hippodromes de Thaïlande – le deuxième sur Bangkok. L’espace est délimité par une piste longue de plus 2400 mètres. Au centre se trouve un golf où l’on aperçoit régulièrement des amoureux de la petite balle. Paradoxalement, il est plus rare d’y voir des chevaux. En effet, l’hippodrome bat son plein uniquement un à deux dimanches par mois et cela depuis 1901. Cette tradition hippique thaïlandaise est un héritage de la passion du roi Chulalongkorn, Rama V, pour l’univers des chevaux. De ses voyages en Europe, il ramena un profond enthousiasme pour les courses et l’élevage des chevaux.Il initia  la construction de club hippique et la mise en place de haras régionaux. Cette passion perdure et reste toujours autant apprécié. Il suffit de voir la foule qui se déplace pour jouer ou voir des pur-sang thaïlandais de toute beauté.

Les courses

Depuis 1901, l’organisation autour des courses est bien rodée. De l’entrée principale où l’on peut louer des jumelles voire acheter des résumés ou des synthèses sur les qualités et défauts des chevaux, jusqu’aux gradins tout est pensé pour le plus grand plaisir des turfistes. Les courses débutent vers 13h00. A partir de là, les courses vont s’enchaîner toute l’après-midi. Elles comprennent en moyenne une douzaine de pure-sang. Les courses ne sont pas en soi très longues – un peu moins de 2mn – mais sont intenses. Les gradins grondent, chacun encourageant son cheval. Ouf de satisfaction pour certains, râlement de dépit pour d’autres, abattement et cris de joie se confondent à la fin. Résultat, un spectacle unique et incitateur d’une mise en gage de quelques bahts pour la courses suivante. Les courses débutent en début d’après-midi. Il s’agit de courses de galop, de plat, sans obstacle et il n’y a pas d’épreuve de trot. Elles se terminent vers 17h30. Le temps de faire une petite dizaine de courses pour autant de paris.

Par ici les paris

Paradoxe des courses hippiques, alors que le pays est en train de moraliser la question des paris, les courses hippiques échappent  aux contrôles inopinés des autorités. En fait,  il s(agit encore là d’un espace protégé ou privilégié qui offre aux paris un cadre légal. On peut parier de 50 bahts à beaucoup plus. On gagne, on perd comme dans tous les hippodromes à l’exception que les mises maximales sont plafonnées, 3000 euros. Dans tous les cas, les spectateurs, à 90 % hommes, sont là pour gagner ou tenter de gagner quelques sous ! Pas de bookmaker, mais des caisses d’enregistrement qui prennent les paris jusqu’à la dernière minute. Tout autour des télévisions qui retransmettent en direct la course. Elles attirent tout autant que les gradins et on y crie tout aussi fort.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un Club bien délimité

Il y a 3 zones au club. Les deux entrées principales ouvertes aux publics se trouvent peu éloignées l’une de l’autre. Toutes deux se trouvent sur Thanon Henri Dunan. La différence entre les deux est le prix et donc le placement dans les gradins : 50 bahts ou 100 bahts. On ne peut passer d’une partie à l’autre. La différence entre les deux :
  • L’entrée la moins chère propose des gradins situés après la ligne d’arrivée… alors que l’autre se situe directement dans l’axe de la ligne. On voit clairement les chevaux dans leurs derniers efforts avant la délivrance.
  • La deuxième entrée offre également la possibilité d’observer directement le paddock. Lieu à voir absolument avant et après la course.
Enfin, il existe une partie VIP ou réservé aux membres du Club. L’ambiance et le style font penser aux anciens clubs comme on pouvait en voir dans l’Inde britannique. Très british, très class.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Informations pratiques sur les courses hippiques

  • Pour les dates des courses voir le calendrier du site officiel : Royal Bangkok Sports Club
  • Attention, il est demandé d’avoir une tenue correcte pour entrer. Dans les faits, nombreux sont ceux qui viennent en tong et en short.
  • L’hippodrome est ouvert à tout le monde. Mais à vrai dire, il y a une forte présence d’homme et les enfants y sont rares.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.